La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique
Contact Elite vertical

Les bienfaits de la masturbation féminine

175

Récemment, parler de la masturbation féminine était encore tabou. Pourtant, de plus en plus de femmes reconnaissent pratique des plaisirs solitaires afin de mieux connaitre leur corps.

Réjouissez-vous mesdames, s’adonner à des plaisirs solitaires présente plus d’un bienfait. Parce qu’il n’y a vraiment plus de mal à se faire du bien, Bio à la Une vous révèle les vertus de la masturbation féminine. L’onanisme, à savoir la pratique de la masturbation, a longtemps été considéré comme un vice tenu responsable de certains troubles mentaux ou nerveux. Si le sujet est majoritairement dé diabolisé aujourd’hui, il reste un tabou. En particulier pour les femmes pour qui l’acte est souvent jugé honteux. Ces bienfaits sont comme suit

Réduire le stress

La masturbation,  au même titre que l’acte sexuel, permet de se détendre. C’est un fait. Le relâchement s’explique par la libération de l’endorphine. Une hormone du plaisir qui apporte un sentiment de relaxation et de bien-être. S’octroyer un moment de plaisir solitaire permet de relâcher les tensions physiques aussi bien que psychologiques.

Mieux dormir

La masturbation favorisant la détente et permet également de dormir mieux. En atteignant l’orgasme l’endorphine est libérée. Il est alors  plus facile de s’endormir et le sommeil est plus profond.

Améliorer le rythme cardiaque

En faisant monter le plaisir, la masturbation augmente le rythme cardiaque. Une sollicitation qui est bénéfique à la santé cardiovasculaire. 

Booster le sexe à deux

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’onanisme n’est pas uniquement un plaisir égoïste. En se masturbant, une femme apprend à découvrir son corps et à se l’approprier. Une pratique qui lui permet de cerner ses mécanismes d’excitation pour mieux guider son partenaire.Selon les résultats de travaux scientifiques, les femmes qui s’autorisent à jouer en solo de temps à autre auraient une sexualité plus épanouie et jouiraient plus facilement avec leur amant.

Faire passer la migraine

Pas ce soir, j’ai mal à la tête”. Sans doute l’excuse en matière de sexe la plus éculée. Et infondée. Les hormones libérées lors de l’acte sexuel ou la masturbation ont des vertus analgésiques. En d’autres termes, elles permettent d’apaiser certaines douleurs comme les maux de tète. 

 Prévenir certains désagréments liés à l’âge

Avec l’âge, le corps des femmes change. Et il en va de même pour leurs organes intimes. Entre apports œstrogènes moins réguliers et sécheresse vaginale, il est parfois difficile de se réapproprier sa féminité en vieillissant. La masturbation, qui active certaines réponses neuronales peut palier cette situation en favorisant la lubrification naturelle et stimulant le clitoris. L’enquête a permis de distinguer six types de masturbation (avec quelques variantes l’excitation de la région clitoridienne, la masturbation sur le ventre, le frottement contre un objet doux, les frottements de cuisses en cadence, le jet d’eau sur le clitoris pour se masturber, le mix de techniques de masturbation.

Source:Le club bio

- Advertisement -

- Advertisement -

commentaires
Loading...