La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Le festival « Demain il fera beau » deuxième édition lancé à Lomé

555

La deuxième édition du festival demain il fera beau se déroule du 04 au 07 juillet 2019 sur le terrain du Jean-Paul II, en face de la pharmacie Jean-Paul II, sur le boulevard Jean-Paul II, à Lomé.

Organisé par l’Association ACES Afrique en partenariat avec le FAC et autres, ce festival qui a été officiellement lancé ce jeudi 04 juillet à Lomé, veut faire de l’art togolais, une passion et une forme de développement identitaire.

Placée sous le thème « quel environnement durable pour la génération à venir » ?, la deuxième édition du festival « Demain il fera beau », c’est une volonté et un engagement de l’Association Culturelle pour l’éducation et le social en Afrique (ACES Afrique) à mobiliser et à amener les jeunes artistes à mettre leurs talents artistiques au service de la protection de l’environnement, un des aspects fondamentaux du Plan national de développement (PND, 2018-2022) lancé le 04 mars dernier par le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, selon Caporal Wisdom, le Président du Comité d’organisation du festival.

« Notre environnement ne cesse de connaître des dégradations conséquentes. La mauvaise gestion des ordures ménagères, la pollution de l’air et de l’eau par certaines industries, l’utilisation frénétique et incontrôlée des sachets plastiques…, tels sont quelques maux qui gangrènent notre si beau paysage. Nous devons ainsi agir et au plus vite », a alerté, l’artiste slameur, Caporal Wisdom.

Pour lui, que ce soit dans la musique, la sculpture, l’art contemporain, la couture ou encore de l’humour, les jeunes environnementalistes se doivent d’être soutenus et encouragés.

Plusieurs activités seront au programme. Des prestations des artistes, des ateliers de formations gratuites, des expositions.

Durant quatre (04) jours, le festival va rassembler  des artistes venus de huit (08) pays, à savoir le Bénin, le Burkina Faso, le Gabon, le Ghana, le Niger, le Mali, le Tchad et le Togo.

source: atlanticinfo.com

commentaires
Loading...