La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Anadeb/Kara : Le PSAEG un catalyseur de développement des communautés à la base

85

Le Projet de Soutien aux Activités Economiques des Groupements (PSAEG) vise à contribuer à l’amélioration des revenus des membres des groupements ruraux et au développement des emplois ruraux dans les villages d’implantation desdits groupements, promouvoir l’auto-emploi des jeunes à travers la rationalisation des activités de production, de transformation et de commercialisation.

Ce Projet de soutien aux activités économiques des groupements dans la Kara a véritablement aidé les femmes de cette région à se développer grâce aux différents Groupes d’épargne (GE) mis en place dans la région de la Kara appuyé par une équipe dynamique des Agents d’Appui au Développement à la Base (AADB).

La région compte 26 groupes d’épargne dont 12 dans la préfecture de la Kozah, 4 à bassar, 2 dans le Doufelgou, 1 dans la Keran, 5 dans l’Assoli et 2 dans la Binah avec un total de 498 membres dont 468 femmes.

Dans chaque groupe d’Epargne les gains partagés représentent et permettent de financer un projet lui permettant d’acquérir des revenus. Les réalisations faites après les partages des épargnes constituent un atout majeur pour sortir de la pauvreté.

C’est le cas par exemple de Madame Tatiana, qui grâce à cette initiative des groupes d’Épargnes se réalisent. Elle a renforcé son commerce et aujourd’hui autonome grâce aux gains reçu du Groupe d’épargne Solimbya de Lama Kolidè dans la Préfecture de la Kozah.

 « Mon adhésion à ce groupe m’a permis de mieux gérer tout ce que j’entreprends, et surtout d’économiser pour avoir un prêt rapide pour saisir d’autres opportunités » a témoigné Madame Tatiana. Et Pour Madame LELENG Hodalo, demeurant à Pya, c’est son rêve qui se réalise grâce au Groupe d’Epargne.

Ces initiatives sont inscrites dans le cadre du Programme de soutien aux activités économiques de groupements (PSAEG) piloté par l’Agence Nationale d’appui au développement à la base (ANADEB). Les Groupes d’épargne contribuent à l’amélioration des revenus de ces membres et au développement des emplois ruraux dans les villages.

L’accompagnement de l’ANADEB aux GE vise à permettre, aux communautés n’ayant pas accès aux institutions financières, la mobilisation endogène des ressources financières.

Pour rappel, le PSAEG mis en œuvre par l’ANADEB vise à contribuer à l’amélioration des revenus des membres des groupements ou coopératives, au développement des emplois ruraux dans les villages et faciliter l’accès des membres des groupements aux microcrédits de proximité adaptés. Il appuie des GE suivant un système de gestion transparente dans lequel les intérêts sont distribués entre les membres.

Au total, 137 groupements d’épargne sont accompagnés par l’ANADEB sur le plan national.

commentaires
Loading...