La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Golfe 7 : la première session ordinaire de l’année accouche des projets ambitieux en perspective

La première session ordinaire du Conseil communal pour l’année 2024 s’est officiellement clôturée le vendredi 2 février 2024 sous la direction du Maire, M. Aimé Koffi DJIKOUNOU.

Cette cérémonie a réuni les Adjoints au Maire, les autres élus locaux et le Secrétaire général de la commune.

Depuis le lundi 8 janvier dernier, les Conseillers municipaux se sont engagés dans des débats passionnants et ont délibéré sur divers sujets d’intérêt commun. Parmi eux, l’implication des élus locaux dans le recensement des contribuables a été examinée de près.

Cette initiative vise à optimiser la collecte des impôts et à assurer une répartition plus équitable des ressources. De plus, des commissions permanentes ont été revitalisées pour améliorer le suivi des projets municipaux.

La construction d’un hôpital de référence et d’un cimetière municipal a également été au cœur des débats. Les Conseillers municipaux ont réfléchi à la recherche de réserves administratives pour financer ces infrastructures cruciales pour la communauté. Il est essentiel d’assurer un accès adéquat aux soins de santé et aux services funéraires pour tous les habitants de la commune.

La réflexion sur l’entretien de la voie Carrefour Duanenyo-Kpékuinou a été une autre préoccupation majeure discutée lors de cette session. Les Conseillers municipaux ont abordé les mesures à prendre pour garantir la sécurité routière et maintenir cette artère importante en bon état.

Le Maire s’est félicité de la qualité des débats qui ont animé les dix séances de cette première réunion du Conseil communal. Il a appelé ses collègues élus locaux à travailler harmonieusement ensemble pour mettre en œuvre les décisions prises au cours de ces travaux. La cohésion et la collaboration sont essentielles pour assurer le développement et le bien-être de la commune.

Avant de clôturer la session, les Conseillers municipaux ont examiné les points inscrits à l’ordre du jour, notamment la présentation par visioconférence du projet de digitalisation des services municipaux, une avancée majeure pour moderniser l’administration communale. De plus, la lecture, l’amendement et l’adoption des procès-verbaux des séances précédentes ont été examinés, ainsi que des problèmes spécifiques tels que la plainte des Assafo et la situation des nouvelles boutiques construites à Adidogomé-Assiyéyé.

Cette première session du Conseil communal de l’année 2024 a été riche en débats et en décisions cruciales pour l’avenir de la commune. Les mesures prises auront un impact significatif sur la vie des habitants et témoignent de l’engagement des élus locaux envers leur communauté.

commentaires
Loading...