La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Les industriels Togolais à l’école des nouvelles règles d’origine de la CEDEAO

Les industriels sont en formation à Lomé. Démarré ce mardi 19 décembre 2023, ces industriels à travers un atelier de renforcent de leur capacité sur les nouvelles règles d’origine de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Les travaux de cet atelier où prennent part ces opérateurs économiques Togolais du 19 au 21 décembre 2023, ont été ouverts ce mardi par le secrétaire général du ministère du commerce, de l’artisanat et de la consommation locale, Comlan Nomadoli YAKPEY.

Organisé par le ministère du commerce, de l’artisanat et de la consommation locale en collaboration avec la Chambre du Commerce et de l’Industrie du Togo (CCI-Togo), cet atelier national de formation des industriels s’inscrit dans la poursuite des réformes engagées par le gouvernement dans le souci d’accompagner les industriels à mieux exercer dans leur secteur.

Les trois jours d’activité permettra à ceux-ci d’etre outiller sur les enjeux économiques et commerciaux et les défis des règles d’origines communautaires de la CEDEAO, de les former sur les aspects techniques et juridiques des règles d’origine communautaire. C’est aussi l’occasion de les sensibiliser sur l’importance d’un suivi effectif et d’une mutualisation des compétences au niveau national sur les règles d’origine de la CEDEAO.

Pour Dr. ASSAH Kossiwa Lolonyo, Directrice de développement des petites et moyennes industries « La CEDEAO avait trois règles d’origine : l’entière obtention, le changement de position tarifaire et la valeur ajoutée. Lorsque l’annexe de l’accord de zone de libre-échange a eu à définir certaines nombres de règles d’origines qui dépassent celle que la commission de la CEDEAO a essayé de pratiquer depuis fort longtemps, il s’avère donc indispensable d’actualiser ces textes et de procéder à la définition de nouvelles règles d’origines de telle sorte que les entreprises qui sont à notre niveau et qui sont agréées puissent à travers la reconnaissance de l’origine faire une demande d’agrément et par la suite, obtenir le certificat d’origine qui est le passeport permettant aux entreprises de transiter leurs marchandises d’un pays à un autre et de faciliter des échanges dans le cadre de la mise en œuvre du schéma de libération des échanges ».

En effet au niveau de la CEDEAO, les industriels ont de nouvelles règles. Ce qui fait dire à la Directrice de développement des petites et moyennes industries, Dr. ASSAH Kossiwa Lolonyo que « La CEDEAO a jugé d’actualiser les anciens textes et de définir de nouvelles règles qui portent à la fois sur les deux anciennes qui sont l’entière obtention et le changement de position tarifaire ».

Au cours des travaux, il a été expliqué que la nouvelle règle qui est apparue est celle de la valeur des matières non originaire qui est calculer à travers un certain nombre de seuil de 68%. 

Il faut notifier que cette formation va aider les industriels à prendre connaissance officiellement de ces nouvelles règles d’origine qui ont été définies pour qu’au moment de l’application, ils n’éprouvent pas des difficultés.

commentaires
Loading...