La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Réhabilitation et extension de pistes rurales: le gouvernement donne ses exigences aux entreprises

50

Le ministre du désenclavement et des pistes rurales, Tchedre Issa, a rencontré ce vendredi 19 mars 2021, les petites et moyennes entreprises (PME ) œuvrant dans le secteur des BTP pour une réunion préparatoire à l’ouverture des offres des soumissionnaires.

Cette rencontre a permis au ministre d’expliquer aux différentes entreprises les conditions de participation de l’appel d’offre dans le cadre de la feuille de route du gouvernement concernant le programme 2020-2025 de réhabilitation et d’extension de 4000 km de pistes rurales aux fins d’ouverture et d’élimination des points critiques sur les pistes rurales dans les 5 régions du Togo.

Cette rencontre se tient dans le cadre de la mise en œuvre de la feuille de route gouvernementale et selon le ministre, plusieurs missions ont été effectuées afin d’arriver à la mise en œuvre de 4000 km de pistes rurales et pour cela permettre d’accompagner le ministère de l’agriculture en vue du développement du secteur agricole.

Pour M. Tchedre Issa: “Nous avons pour indicateurs de performance la réhabilitation et l’extension de 4000 km et au-delà de cela nous avons également le devoir de pouvoir entretenir le réseau des pistes rurales existant à hauteur de 75% en bon et moyen état et aussi de mettre en place une banque des données pistes rurales sur 8000 à 15000 km pour une gestion efficace et efficiente. Nous avons profité de cette réunion consacrée à la réunion préparatoire avant l’ouverture des offres pour pouvoir sensibiliser les entreprises qui veulent postuler dans le cadre de cet appel d’offre et profiter d’abord de l’occasion pour entretenir les entreprises sur le contenu et l’exigence de la feuille de route et les critères d’attribution en ce qui concerne les exigences de cette feuille de route”.

Au niveau du ministère des obligations sont données afin de réaliser des travaux avec la qualité requise et par là invité toutes les entreprises qui seront défaillantes dans l’exécution des travaux relatifs au présent appel d’offre d’être écartées du processus durant 5 ans soit jusqu’en 2025.

Les travaux seront suivis par les collectivités territoriales qui veulent avoir des ouvrages de qualité dans le temps.

” Il faudra que les PME donnent aussi la capacité pour eux de faire du bon travail, un travail de qualité, le travail dans le respect des délais et le travail dans le respect du budget. Pour cela le ministre nous a dit clairement qu’on ne ménagera pas des efforts pour nous accompagner mais dans le même temps s’il y a résilience à faire, le gouvernement sera ferme parce que la volonté du chef de l’État c’est que d’ici les 5 ans à venir toutes les pistes rurales à travers le pays soient bien construites et que ça soit des ouvrages qui puissent tenir dans la garantie décennale” a précisé le PDG de Centro, kpatcha Passayi.

Notons que dans l’exécution de ce projet 52 entreprises seront touchées pour un total de 67 tronçons par région à aménager afin de permettre à offrir au agriculteurs du pays à faciliter l’évacuation de leurs produits vers le centre ville du pays pour leur commercialisation.

commentaires
Loading...