La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Le riz étuvé de la coopérative « femmes vaillantes » fait sensation à Anié

532

A Anié, petite ville du Togo, situé à environ 28 km d’Atakpamé, la production du riz étuvé bat son plein. Dans cette ville de 53 km2, l’activité de production est dominée par des femmes. Des agricultrices qui produisent du riz de qualité supérieure, adopté par la majeure partie de la population.

Depuis 2007 la coopérative « Femmes vaillantes » a pris corps. Elle est créée par un groupe d’agricultrices, 12 au total, qui se sont données pour mission de produire du riz étuvé de qualité supérieure. Aujourd’hui, la coopérative a presque triplé son rendement.

Le procédé pour obtenir du riz étuvé autrefois était artisanal, en versant du riz non décortiqué dans une marmite remplie d’eau. Ce qui causait des pertes et des résidus.

Mais aujourd’hui, les “femmes vaillantes” disposent d’une étuveuse. Un don du Projet de productivité agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO) qui leur permet d’avoir un résultat plutôt exceptionnel.

Projet financé par la Banque mondiale, le PPAAO les a également formées aux différentes techniques de riz étuvé de qualité supérieure. Ceci contribue à rendre les activités de ces femmes moins pénible avec un meilleur rendement.

Aujourd’hui, les consommateurs du riz étuvé des femmes vaillantes sont satisfaits et deviennent de plus en plus exigeants. Les sœurs de la maison religieuse d’Anié en profitent bonnement. La Doyenne de la maison, Sœur Georgette ne retient pas ses mots : « Je n’achète plus que le riz des Femmes vaillantes que j’ai découvert en arrivant à Anié il y’a deux ans et dont j’apprécie la qualité et le goût. »

Grâce à leurs productions, les femmes vaillantes arrivent à subvenir à leurs besoins comme le dit une des membres de la coopérative. « J’arrive enfin à prendre en charge ma famille et surtout à payer l’école pour tous mes enfants. »

commentaires
Loading...