La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Les divers réactions suite à l’incendie ayant ravagée Notre-Dame de Paris

178

La cathédrale de Notre-Dame de Paris a été ravagée par un très violent incendie lundi 15 avril, qui a notamment fait s’effondrer son emblématique flèche, haute de 93 mètres. Les images du brasier ont suscité sidération et tristesse dans le monde entier. La plus part des fidèles sont en larme.

La mairesse de Paris, Anne Hidalgo a tweeté «Je n’ai pas de mot assez fort pour exprimer la douleur que je ressens face à Notre-Dame ravagée par les flammes. Ce soir, tous les Parisiens et Français pleurent cet emblème de notre Histoire commune. De notre devise, nous tirerons la force de nous relever»

Signe de la gravité de cet incendie, mais aussi du choc qu’il provoque, le président français a reporté son allocution très attendue sur la crise des gilets jaunes. Plus tôt dans la journée, Emmanuel Macron s’était rendu sur l’île de la Cité où se trouve la cathédrale, et avait exprimé son désarroi sur son compte Twitter.

«Notre-Dame de Paris en proie aux flammes. Émotion de toute une nation. Pensée pour tous les catholiques et pour tous les Français. Comme tous nos compatriotes, je suis triste ce soir de voir brûler cette part de nous.» Emmanuel Macron

François Legault a fait part de son émotion sur Twitter. «Les terribles images qui nous proviennent de Paris me touchent profondément. Notre-Dame de Paris est un joyau! J’ai une pensée pour les Parisiens aujourd’hui et pour les pompiers qui combattent les flammes.» a écrit le premier ministre du Québec en début d’après-midi.

La mairesse de Montréal Valérie Plante a fait de même: «Quelles images tristes et foudroyantes. Je suis peinée de voir les flammes qui ravagent un tel joyau du patrimoine mondial. De tout coeur avec les Parisien.nes et les français.es.»

Le premier ministre Justin Trudeau a évoqué sur Twitter sa tristesse. «Cela nous brise le cœur de voir la cathédrale Notre-Dame de Paris en proie aux flammes. Nous pensons à nos amis français qui combattent cet incendie dévastateur.»

Le Vatican a exprimé son «incrédulité» et sa «tristesse», qualifiant la cathédrale de «symbole de la chrétienté, en France et dans le monde». «Nous exprimons notre proximité avec les catholiques français et avec la population parisienne. Nous prions pour les pompiers et pour tous ceux qui font leur possible pour faire face à cette situation dramatique», a souligné le porte-parole du Vatican dans un communiqué.

Le président américain Donald Trump a lui aussi réagi, twittant  qu’il était « terrible d’assister à ce gigantesque incendie». Le porte-parole de la chancelière allemande Angela Merkel a déclaré «Ces horribles images de Notre-Dame en feu font mal. Notre-Dame est un symbole de la France et de notre culture européenne.» 

Sur place, Parisiens et touristes, certains en larmes, n’en croyaient pas leurs yeux.

Une foule agglutinée sur les quais et à un carrefour à proximité du monument recevaient des cendres et des petits morceaux de matière en feu, a constaté une journaliste de l’AFP. Beaucoup se cachaient le visage de leurs écharpes pour se protéger des fumées. Ils prenaient des photos, racontant à des proches au téléphone le nuage de fumée jaune, les cendres, l’affolement, la tristesse.

L’incendie intervient au premier jour des célébrations de la Semaine sainte qui mène à Pâques, très importante fête chrétienne.

La cathédrale Notre-Dame de Paris reçoit environ 13 millions de touristes chaque année. Sa construction a débuté en 1163 et a duré près de deux siècles. La cathédrale de style gothique est inscrite au patrimoine mondial de l’humanité depuis 1991.

Cette cathédrale, qui est aussi un sanctuaire marial élevé au rang de basilique, continue d’assurer ses fonctions d’édifice religieux: cinq offices y sont célébrés quotidiennement, et sept les dimanches. Avec les fêtes et célébrations exceptionnelles, ce sont plus de 2 000 offices qui résonnent chaque année sous ses voûtes.

Les touristes d’outre-Atlantique sont notamment particulièrement attachés à Quasimodo et aux autres personnages immortalisés par le cinéma et la comédie musicale sortis de l’imaginaire de Victor Hugo, dont le roman « Notre-Dame de Paris » (1831) a amplifié le mouvement en faveur de la restauration de la cathédrale au XIXe siècle.

Source: Journalmetro

commentaires
Loading...