La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Les journalistes à l’école de la prévention des conflits et de violences

199

Les journalistes des médias du publics et privés sont depuis ce lundi 14 octobre en séminaire de formation et de sensibilisation sur le thème : « prévention des conflits et violences et protections des droits de l’homme et de l’enfant » dans la ville de Notsè.

Initié par la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC), avec l’appui du programme des nations unies pour le développement(PNUD) et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), ce séminaire va pendant 4 jours permettre aux journalistes d’axée leur réflexion sur le rôle actif qu’ils doivent jouer en tant que vecteur d’opinion dans la prévention des conflits via des mécanismes d’alerte rapide.

 Ils sont par ailleurs appelés à être des vecteurs de paix dans la cité à travers les informations qu’ils traitent dans l’exercice de leur métier. Ainsi pour parvenir à ces fins ils doivent partager des valeurs de paix, de non-violence, de droit de l’homme et de protection de l’enfant.

Ce séminaire qui vient de prendre effet va couvrir tout le Togo et nous sommes à l’étape des régions maritime et plateaux. L’étape de la centrale, Kara et savanes prendra effet la semaine prochaine.

La cérémonie d’ouverture a été présidé par le Président de la HAAC, Pitalounani TELOU en présence du Préfet de HAHO, TCHAMGANI Awo et du Représentant résident Adjoint du PNUD au Togo, Mactar Fall.

Partenaire de ce projet, les responsables du PUND au Togo, ont salué l’initiative de la HAAC, qui selon eux va permettre de contribuer à l’instauration d’un climat de paix durable au Togo.

La vue partielle des participants au séminaire
La vue partielle des participants au séminaire

Pour M. Mactar Fall représentant résidant adjoint du PNUD au Togo « Acteurs de premier ordre de la circulation des idées et d’informations, les médias ont une grande responsabilité dans la prévention des violences et des conflits. Des médias libres et professionnels sont le socle et le garant d’un Etat de droit. Il est donc impérieux d’œuvrer à leur renforcement ».

Le PNUD dans son programme quinquennal de développement prévoit des renforcements de la paix et pour le représentant résidant « le Togo a pris un virage de développement et on ne peut pas parler de développement sans parler de la paix. Et pour qu’un pays soit développé il faut que le vivre ensemble soit de vigueur » a-t-il ajouté.  Il a précisé par ailleurs que ces formations sont les bienvenues pour permettre aux journalistes « de prévenir les conflits car nous savons tous que l’extrémisme violent est aux portes des pays de l’Afrique de l’ouest ».

Cette étape de la région maritime et plateau a vu la participation de plus de 100 participants représentant les organisations et associations de journalistes, les organes de presse publics et privés à savoir de la radio, la presse écrite, la presse en ligne et la télévision.

Pour M. KLEVOR Yao Ambroise, le Représentant du ministre de la Communication, des sports et de l’éducation à la citoyenneté et au civisme, a salué cette initiative de la HAAC qui selon lui permettra aux journalistes togolais de jouer leur partition pour le renforcement de la démocratie et l’Etat de droit au Togo.

« Nous avons apporté les encouragements du ministre aux participants du présent séminaire et rappelé aux participants que les dispositions régissant le journalisme à savoir l’éthique et la déontologie, comportent déjà des éléments qui doivent éviter aux journalistes d’aller dans le contre sens de la prévention et de la protection des droits de l’homme et de l’enfant. C’est une occasion qu’on offre aux professionnels des médias de réviser les notions qu’ils connaissent déjà. C’est une occasion de partager des expériences » a-t-il poursuivi.

La photo de famille du lancent du séminaire
La photo de famille du lancent du séminaire

Le Président de la HAAC, Pitalounani TELOU a dans son discours d’ouverture remercié l’ensemble du système des nations unies, en particulier le PNUD qui a permis la tenue de ces assises et surtout qui œuvre aux côtés de son institution en vue de mener à bien sa mission qu’est la régulation et la professionnalisation des médias.

« L’implication de la HAAC au côté du PNUD et de l’UNICEF dans la lutte contre les violences et de la promotion des droits de l’homme et de l’enfant va permettre aux journalistes de ne pas publier des informations qui pourrait conduire à des violences. Il sera question au cours de cette formation de rappeler au professionnels des médias le respect scrupuleux des règles de la déontologie et l’éthique de leur métier » a-t-il rappelé.

Il a pour finir rappeler aux journalistes que dans l’exercice de leur métier ils doivent dans la collecte et le traitement des informations respecter les règles de la déontologie et de l’éthique afin d’éviter de plonger les populations dans une situation de violence et d’instabilité.

commentaires
Loading...