La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Abidjan: Katherine Brucker exprime sa satisfaction

396

 La chargée d’affaire de l’ambassade des Etats-Unis, Katherine Brucker a exprimé sa satisfaction sur l’état de la coopération sécuritaire entre la Côte d’Ivoire et les Etats-Unis, mais aussi sur les questions d’ordre général relevant de la bonne marche de l’Etat ivoirien.

Mme Brucker s’est exprimée, mercredi lors d’une audience avec le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Sidiki Diakité, à son cabinet, selon un communiqué transmis à l’AIP.

Sur l’appréciation de cette coopération entre les deux administrations, le ministre Sidiki Diakité a relevé et estimé que les différents engagements pris par l’administration américaine ont été respectés.

« Votre appui est pratique, réel et quotidien et nous en sommes satisfaits » a reconnu le ministre Diakité en présence du premier secrétaire et chef de la section politique et économique de l’ambassade en Côte d’Ivoire, David Mobsy.

Les discussions entre les deux autorités ont principalement porté sur le renforcement de la coopération sécuritaire entre la Côte d’Ivoire et les Etats-Unis, notamment l’évolution de la mise en œuvre de la doctrine de la police de proximité et les perspectives de renforcement des capacités opérationnelles des officiers supérieurs de la police nationale.

Le ministre de l’intérieur et de la sécurité a rassuré les autorités américaines, de la volonté des autorités ivoiriennes, à œuvrer dans le sens de la consolidation de la paix et de la sécurité en Côte d’Ivoire, indique la circulaire.

Sur l’état de cette coopération, des avancées visant à accroître la capacité de réaction des acteurs de la police nationale ont été actées. Au nombre des acquis, l’on note la récente formation aux Etats-Unis dans le domaine de l’investigation et de l’application de la loi, de 12 hauts fonctionnaires ivoiriens dont 11 officiers supérieurs de la police et un magistrat.

Sidiki Diakité et son hôte Katherine Brucker, passant en revue les différents leviers de cette coopération, ont tous les deux estimés que si les avancés sont concrets, il n’en demeure pas moins que tant de choses restent à être fait.

A ce titre, le ministre de l’intérieur et de la sécurité a exprimé à son hôte, son souhait de voir aussi cette coopération s’élargir et se généraliser à l’échelle du territoire national avec la prise en compte du corps préfectoral et des commissariats de police dont l’action est quotidienne et à proximité des populations.

 La chargée d’affaire de l’ambassade des Etats-Unis, Katherine Brucker a exprimé sa satisfaction sur l’état de la coopération sécuritaire entre la Côte d’Ivoire et les Etats-Unis, mais aussi sur les questions d’ordre général relevant de la bonne marche de l’Etat ivoirien.

Mme Brucker s’est exprimée, mercredi lors d’une audience avec le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Sidiki Diakité, à son cabinet, selon un communiqué transmis à l’AIP.

Sur l’appréciation de cette coopération entre les deux administrations, le ministre Sidiki Diakité a relevé et estimé que les différents engagements pris par l’administration américaine ont été respectés.

« Votre appui est pratique, réel et quotidien et nous en sommes satisfaits » a reconnu le ministre Diakité en présence du premier secrétaire et chef de la section politique et économique de l’ambassade en Côte d’Ivoire, David Mobsy.

Les discussions entre les deux autorités ont principalement porté sur le renforcement de la coopération sécuritaire entre la Côte d’Ivoire et les Etats-Unis, notamment l’évolution de la mise en œuvre de la doctrine de la police de proximité et les perspectives de renforcement des capacités opérationnelles des officiers supérieurs de la police nationale.

Le ministre de l’intérieur et de la sécurité a rassuré les autorités américaines, de la volonté des autorités ivoiriennes, à œuvrer dans le sens de la consolidation de la paix et de la sécurité en Côte d’Ivoire, indique la circulaire.

Sur l’état de cette coopération, des avancées visant à accroître la capacité de réaction des acteurs de la police nationale ont été actées. Au nombre des acquis, l’on note la récente formation aux Etats-Unis dans le domaine de l’investigation et de l’application de la loi, de 12 hauts fonctionnaires ivoiriens dont 11 officiers supérieurs de la police et un magistrat.

Sidiki Diakité et son hôte Katherine Brucker, passant en revue les différents leviers de cette coopération, ont tous les deux estimés que si les avancés sont concrets, il n’en demeure pas moins que tant de choses restent à être fait.

A ce titre, le ministre de l’intérieur et de la sécurité a exprimé à son hôte, son souhait de voir aussi cette coopération s’élargir et se généraliser à l’échelle du territoire national avec la prise en compte du corps préfectoral et des commissariats de police dont l’action est quotidienne et à proximité des populations.

Source: Faapa

Vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...