La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

GAdje koudjovi candidat sur la liste C14 Agoè 1 “Nos projets viennent des populations et les populations de notre commune ont été impliqué dans l’élaboration de notre projet de société”

538

Les jeunes se sont résolument lancés dans le processus du choix des élus locaux pour prendre en main le développent de leur commune. Un idéal qui trouve son sens quand l’avenir c’est pour la jeunesse. C’est le cas de ce jeune, Gadje koudjovi, un entrepreneur et président de l’association Action Chrétienne pour le Développement Intégral de l’Enfance et de la jeune Fille (ACDIEF), depuis longtemps, il a fait du développement son arme d’épaule. Candidat sur la liste de la C14 dans la commune d’agoè nyivé 1. Il se confie à notre rédaction et explique pourquoi les populations doivent voter la liste C14. Suivez…

GADJE Koudjovi, quelles sont vos principales motivations en tant que jeune pour les élections municipales du 30 juin prochain ?

Tout d’abord,je part du principe selon lequel, les jeunes ne sont pas trop immatures pour diriger. Et le désir d’apporter ma contribution au développement de ma commune dans la résolution de certains problèmes sociaux aux quels nous faisons face. D’autres ont essayé, et je pense qu’en tant que jeune, il ne sert à rien de rester à l’écart et critiquer, il faut agir.

GADJE Koudjovi
GADJE Koudjovi

Quelles sont les priorités de votre projet qui peuvent motiver les électeurs à vous accorder leur vote ?

Les priorités c’est le chômage des jeunes dans ma commune. La scolarisation des jeunes filles, la question relative au marché, lieu d’exercice du commerce par les femmes de notre commune. Ensuite les problèmes de l’inondation..

Il y a une multitude de listes avec différents types de projet dans votre commune. Parlez-nous de ce qui vous différencie des autres.

La différence est que nous ne venons pas avec des projets superflus et matériellement irréalisables. Nos projets viennent des populations et les populations de notre commune ont été impliqué dans l’élaboration de notre projet de société.

GADJE Koudjovi
GADJE Koudjovi

La jeunesse est la relève de demain dit- t-on. Comment pensez-vous reformer cette couche juvénile pour lui assurer un avenir radieux une fois élu ?
C’est vraiment une question fondamentale. Et nous pensons vraiment refonder la couche jeune de notre commune. Nous comptons vraiment faire de cette couche, une couche actrice du développement et non bénéficiaire du développement. Cela voudrait dire que nous allons petit à petit l’amener d’abord à être consciente de sa situation, ses compétences et ses faiblesses. Ensuite lui donner des outils nécessaires pour son indépendance ou autonomisation financière. Cela ne nous est pas du tout irréalisable puisque avant de devenir candidat, nous avions déjà créé plus de 450 emploi aux jeunes filles actuellement dans ma commune et dans la ville de Lomé. Il faut savoir que la meilleure façon d’assurer son avenir est de créer son emploi. Et nous n’allons pas dormir sur ce sujet.

Si votre liste est élue au soir du 30 juin, les populations auront combien de jours pour vous sentir sur le terrain ?

Le changement est un processus. Et nous n’allons pas faire du sopodrage. Ceux qui ne connaissent pas les réalités sont ceux là qui fixent des date hâtives histoire de séduire l’électorat. Mais ce que nous disons c’est que nous connaissons déjà les problèmes qui se présentent. Et nous allons les prendre un à un jusqu’à la fin du mandat.
Je vous remercie

commentaires
Loading...