La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

La DMK appelle à l’union des forces de l’opposition

La Dynamique Mgr Kpodzro (DMK), a dressé un sombre tableau de l’année 2021 au Togo, sur le plan politique et démocratique.

Le regroupement de l’opposition soudé derrière l’homme politique Agbeyome Kodjo, pointe du doigt un « recul démocratique, le bafouement des droits humains, les arrestations arbitraires, des abus intolérables », qui seraient synonymes de l’endurcissement du pouvoir en place.
Face à cette situation « intolérable », la coordinatrice de la DMK, Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson, invite tous les partis politiques de l’opposition à s’unir.

« Cette année aura été l’une des plus désastreuses en termes de recul de la démocratie et de bafouement des droits humains. Le pouvoir s’est plus que jamais endurci, et continue de s’appuyer sur une justice aux ordres, pour commettre les abus les plus intolérables. Les combattants de la liberté ont connu les moments les plus difficiles de leur lutte. Les arrestations arbitraires se sont multipliées contre tous nos concitoyens ayant des opinions divergentes de celles du pouvoir. Le recul de la liberté d’opinion ou d’expression dépasse l’entendement », dresse comme bilan la coordinatrice de la DMK.

METOCOB 4

Elle regrette que face à cette situation désastreuse, les forces de l’opposition refusent de s’allier et de parler d’une seule voix, pour mettre une bonne fois pour toute fin à ce régime politique.
Brigitte Adjamagbo-Johnson souligne que « les divisions qui minent l’opposition démocratique, ont porté une grave atteinte au combat pour la démocratie et éloigné un peu plus la possibilité de l’alternance ». En clair, la division des forces démocratiques ne pourra jamais donner naissance à l’alternance.

Selon l’ancienne candidate à la magistrature suprême, les hommes de foi et les leaders religieux devraient un peu plus « s’investir » dans cette lutte.

commentaires
Loading...