La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

La Notion “en aucun cas” personnalise les réformes selon Sénanu Alipui

323

Invité sur la Radio nana fm, Sénanu Alipui, le président du groupe parlementaire UFC (opposition) en est convaincu, le projet de réformes prendra bien en compte la limitation à deux du nombre de mandats présidentiels et le mode de scrutin à deux tours. Par ailleurs, la cour constitutionnelle sera aussi revue dans sa recomposition.

‘Je sais que le texte va recevoir l’assentiment de toute la population, sauf s’il y a un revirement de dernière minute. Vous aurez des réformes conformes aux recommandations de la CEDEAO et aux aspirations des togolais’, a-t-il déclaré.

L’étude du projet de loi a débuté mardi. ‘Ce que j’ai observé depuis le début de la semaine, c’est la capacité de la majorité présidentielle à accepter les compromis’, a indiqué M. Alipui.

La coalition de l’opposition réclame que la mention ‘en aucun cas’ un président peut exercer plus de deux mandats, soit intégré au texte final. Une recommandation formulée par un expert mandaté par la Cédéao lors de la médiation pour régler la crise politique.

L’Union des forces de changement (UFC) estime qu’intégrer la notion ‘En aucun cas nul ne peut faire plus de deux mandats’ revient à personnaliser les reformes. Ce qui n’est pas bon car la loi est faite pour tout le monde. ‘On ne peut pas faire des réformes en pensant à un citoyen. Faisons des lois pour tous les citoyens’, a rappelé Sénanu Alipui

source : republicoftogo

commentaires
Loading...