La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

COVID-19/BAS-MONO : le RJCHT vole au secours des personnes handicapées

338

Le Réseau des Journalistes et Communicateurs sur le Handicap au Togo (RJCHT) a fait don de vivres et non-vivres à 125 personnes handicapées des deux communes de Bas-Mono, ce mardi 14 juillet 2020.

Le RJCHT a distribué avec le soutien des Centre de Développement des Enfants et des Jeunes (CDEJ) de Bas-Mono (Afagnan, Gawoutomé et Attitogon), des vivres (riz, maïs et huile) et des cache-nez aux personnes en situation de handicap desdites localités. Un don réalisé dans le cadre de son projet «Covid-19, aider les personnes handicapées, c’est sauver des vies», réalisé avec l’appui de Sylvain Topou, natif d’Afagnan.

Dans la commune Bas-mono 1, ils sont 70 bénéficiaires, tout handicap confondu et 55 dans la commune Bas-mono 2 à se réjouir avec les dons du Réseau des Journalistes et Communicateurs sur le Handicap au Togo qui s’est battu pour leur venir en aide en ce temps de Covid-19 où elles sont oubliées par toutes les autorités.

« Nous sommes heureux pour ces dons. Les gens nous ont oublié, mais Dieu merci, vous vous êtes souvenus de nous. Que le travail du réseau avance afin que d’autres dons nous parviennent », a laissé entendre Komi Agoudou à Afagnan.

Pour le Maire Eklou ATSOU d’Attitogon, c’est un geste que les handicapés de son ressort territorial ne pourront jamais oublier. « Je suis content pour le regard que le réseau des journalistes a tourné vers notre commune, ils ont pensé à nous en ce temps de pandémie, nous en sommes reconnaissants. Aussi, nous remercions les CDEJ qui les ont aidés à réaliser leur projet. Nous croyons que les cache-nez remis par le frère Sylvain vont être bien utilisés aussi.» , a déclaré le Maire Eklou ATSOU d’Attitogon.

Pour le représentant du réseau dans le Bas-Mono, Hervé Komi ADJAHO, c’est un satisfecit, car ils ont fait plus que ce qu’ils espéraient. « Nous remercions nos partenaires sur ce projet à savoir les Centres de Développement des Enfants et des Jeunes de Bas-Mono et nous disons aussi un grand merci à notre grand frère Sylvain Topou, natif d’Afagnan, qui nous a fourni des cache-nez en plus du riz, du maïs et de l’huile que les CDEJ nous ont envoyé.

“Nous avons prévu donner des vivres à seulement 60 personnes dans tout le Bas-Mono, mais en fin de compte, nous l’avons fait à 125 personnes, soit 70 pour la commune d’Afagnagan et 55 pour Attitogon. Nous sommes reconnaissants envers nos partenaires. Il faut dire qu’en ces temps de Covid-19, les handicapés sont les plus touchés et il faille les soutenir».

Depuis le début de cette pandémie, le Togo se bat sur tous les fronts afin de réduire la propagation du mal sur son territoire. D’où l’instauration du port obligatoire de cache-nez et les handicapés de Bas-Mono peuvent donc dire merci à leur frère Sylvain Topou pour les cache-nez offerts.

Pour le RJCHT, les activités continuent avec d’autres projets surtout à l’endroit de leur cible qui n’est autre que les personnes handicapées.

commentaires
Loading...