La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Covid 19/ Entre Réalisme et résilience précoce

307

Les dernières heures de l’année 2019, ont été marquées par l’apparition d’un hôte indésirable qui jusqu’alors impose sa présence à l’humanité entière.

6 mois déjà que le monde danse au rythme de la Covid-19, malgré toutes les tentatives de part et d’autres pour l’éjecter. Et pourtant, aucun remède officiel à ce jour n’a été trouvé, allant dans ce sens.

La Chine, l’une des plus grandes puissances du monde et foyer de la pandémie, compte à ce jour 82 995 cas confirmés, 4 634 décès et 78 288 guérisons. C’est dire que chez elle non plus, c’est loin d’être terminé.

Les États Unis viennent de franchir la barre des 100 000 morts, le Brésil , celle des 25 000, l’Afrique le continent le moins touché a également déjà perdu 3700 personnes.
Au total, 355 575 personnes sont mortes sous les yeux impuissants du système sanitaire mondial.

“À ce jour ,il n’existe pas de vaccins ou de médicaments spécifiques à la Covid-19…” peut on toujours lire sur le site de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

À ce rythme,devons nous finalement considérer ce virus comme étant la ènième affection incurable du siècle?

Certains gouvernements africains à l’instar du Sénégal ont relâché la pression sur les mesures de confinement parce qu’ayant compris qu’il faille s’accommoder à la présence du virus et continuer à faire rouler l’économie et ainsi la vie du pays .

À leur suite, le grand patron de l’OMS , Mike Ryan a également commencé à ranger les armes puis à se faire à la réalité. Lors d’une conférence en ligne le 13 mai dernier, il a laissé entendre que la Covid-19 pourrait bien ne jamais disparaitre et devenir l’un de ces virus connus qui tuent chaque année des milliers de personnes dans le monde.

«Le VIH n’a pas disparu. Je ne compare pas les deux maladies mais je pense qu’il est important que nous soyons réalistes. Je ne pense pas que quiconque puisse prédire quand ou si cette maladie disparaîtra.» Dubitatif, il ajoute :«Je pense qu’il n’y a aucune promesse à ce sujet et qu’il n’y a pas de dates. Cette maladie peut devenir un long problème ou peut-être pas ».

40 ans après le premier diagnostic clinique du VIH, le monde n’a jamais pu trouver ni un remède, ni un vaccin pour le prévenir.
6 mois après le diagnostic du Covid 19, c’est également le statut quo en terme de remède.

40 ans et 6 mois, est-il trop tôt pour s’avouer vaincu par la Covid 19 ?
Devons nous tous l’adopter et avancer parallèlement avec elle?

Le ton est donné, mais c’est sans compter sur l’engagement des Malgaches avec le Covid Organics et celui de Trump et sa “warp speed team” menée par l’immunologiste marocain Moncef Slaoui qui a d’ailleurs promis un remède pour la fin 2020.

Quoiqu’il en soit, s’il est interrogé sur la question, il y a assurément une partie de Mike Ryan qui désire activement qu’un remède officiel soit trouvé.

commentaires
Loading...