La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Développement local : les personnes handicapées ne doivent pas être écartées

52

Le 03 février, est une journée où les regards du monde entier sont tournés vers les personnes handicapées. Au Togo, la Journée internationale des personnes souffrants de handicap a été marquée par une initiative de l’association Cercle d’Action pour le Développement des Personnes Handicapées (CADEPH).

Le CADEPH a célébré la Journée Internationale des Personnes Handicapées ce 03 février 2022. L’association a réuni les autorités locales de la préfecture d’Agoè-Nyivé et une cinquantaine de personnes handicapées de Togblékopé (Lomé). Par cette initiative, les élus locaux sont appelés à prendre en compte ces personnes vulnérables dans leur politique de développement.

Les échanges faits au cours de cette rencontre ont tourné autour du thème : « Leadership et participation des personnes handicapées vers un monde post-covid inclusif, accessible et durable ». Enyonam Akakpo-Numado, président du CADEPH, compte réveiller la conscience des élus locaux de la préfecture d’Agoè-Nyivé sur l’importance de la prise en compte des personnes handicapées dans les projets de développement.

Inclure ces personnes en situation de vulnérabilité est une nécessité, selon M. Akakpo-Numado, parce qu’elles occupent une importante partie de la population. Elles sont la seule condition pour un développement durable, selon le CADEPH.

« Donc nous venons célébrer aujourd’hui la journée internationale des personnes handicapées dans la préfecture d’Agoè-Nyivé. Cette journée qui se célèbre ordinairement le 03 février de chaque année, nous venons la célébrer pour sensibiliser toutes les autorités locales de la préfecture à prendre conscience, en prenant en compte les personnes handicapées dans leur politique de développement », a-t-il indiqué.

Cette rencontre a aussi été l’occasion pour le CADEPH de soutenir les personnes handicapées en ce temps de pandémie de Covid-19. Grâce à ses partenaires, l’association a fait don de vivres et de non-vivres aux participants. « Le kit est composé de sacs de riz, de bidons d’huile et de 2 tricycles à un meunier et une élève », rapporte Togobreakingnews.

commentaires
Loading...