La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Trois enseignants faisant partie du SET arrêtés sont libérés

Trois cadres du Syndicat des enseignants du Togo (SET), ont été placés samedi, derrière les barreaux.

En effet, le Secrétaire régional maritime, le Secrétaire général adjoint ainsi que le Secrétaire régional Savanes et l’informaticien du Syndicat gréviste ont été mis aux arrêts .

D’après les informations reçues de nos confrère de TogoBreakingNews, ils sont actuellement détenus dans les locaux du Service central de recherches et d’investigation criminelle (SCRIC) de la gendarmerie nationale.

METOCOB 4

D’après le Secrétaire général du syndicat, Felipe Lanibre Mawouegna, ses collègues se trouvaient samedi dans la maison de l’informaticien qui confectionnait des cartes de membres de l’organisation, lorsqu’ils se sont fait arrêter.

Pour rappel, la détention de ces trois responsables du SET intervient après les dernières sessions de grève du mouvement, et l’exclusion de la fonction enseignante de 146 de ses membres par le ministre de la Fonction publique, du Travail et du Dialogue Social, Gilbert Bawara.

Il faut rappeler que les 3 membres du Syndicats des Enseignants du Togo, arrêtés, jeudi dernier au siège de la STT, ont été libérés, ce 22 janvier 2021, selon les informations.

Après leurs interpellations, plusieurs personnes ont accusé les responsables de la STT de leur avoir tendu un piège puisque ils avaient promis aux membres du SET qu’ils seront en sécurité en venant à cette réunion.

Des allégations que la STT a démenties en donnant les détails des circonstances de leurs arrestations qu’elle a, d’ailleurs, condamnées. Elle a également annoncé porter plainte contre le SCRIC pour violation de propriété privée et violences volontaires sur la personne de sa Coordinatrice générale.

 

commentaires
Loading...