La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Énergie : le Togo veut porter à 75% le taux d’accès à l’électricité d’ici 2025

newworld
55

Depuis 2017, le Togo est résolu à relever les défis énergétiques et venir à bout de la précarité énergétique. Ainsi pour ce faire le gouvernement togolais a mis les moyens pour réussir sa politique énergétique avec un objectif très précis, celui d’assurer l’accès universel à l’électricité à tous les togolais d’ici 2030, rapporte le confrère de autogo.

En effet, au Togo, précise le confrère, le taux d’électrification est passé de 23 % en 2010 à 38 % en 2017, avant de connaître une accélération importante. Il est en effet passé à 45 % en 2018 voire 48% selon les données de la Banque mondiale. Des objectifs à court et à moyen termes ont été également fixés, le pays envisage donc à moyen terme un taux de couverture nationale de 75% d’ici 2025.

Pour atteindre ces objectifs fixés et avoir des résultats concrets, efficients et efficaces, une stratégie nationale d’électrification a été élaborée en 2018 et c’est l’Agence d’électrification rurale et des énergies renouvelables qui est chargée de son application.

Dotant d’une nouvelle stratégie nationale d’électrification, les ambitions sont énormes mais réalistes et réalisables au regard des attentes des populations. Ainsi pour parvenir à ses fins, le Togo compte sur la combinaison des différentes technologies à sa disposition notamment les solutions réseau et hors réseau, la construction d’environ 300 mini-grids solaires, la connexion de 1000 nouvelles localités au réseau électrique existant, l’électrification d’environ 500 000 ménages par kits solaires individuels photovoltaïques et l’augmentation de la production nationale d’environ 100 mégawatts.

Pour rendre les actions en faveur de la révolution énergétique plus performantes, deux projets majeurs ont été mis en place par le gouvernement togolais, il s’agit notamment du PRISET (Projet de réforme et d’investissement dans le secteur de l’énergie) et le CIZO, projet d’électrification grâce au solaire off-grid, note le confrère.

Mis en œuvre avec l’appui de la Banque Mondiale, le PRISET a pour objectifs l’amélioration du fonctionnement du secteur électrique et l’accroissement de la couverture électrique dans la capitale, Lomé. Il prévoit, entre autres, d’accroître la puissance électrique parvenant à 80 000 ménages et entreprises dans la zone urbaine et périurbaine de la capitale et l’extension du réseau, avec la connexion de 20 000 nouveaux abonnés.

Quant au projet CIZO, lancé en 2017, par le chef de l’Etat Faure E. Gnassingbé, l’objectif est de doter deux millions de personnes soit 300.000 ménages d’installations solaires domestiques d’ici à 2022. A ce jour, les résultats engrangés sont très encourageants.

Rappelons que la mise en œuvre de la stratégie nationale d’électrification coutera à l’Etat un investissement de 1000 milliards de francs CFA.

Le confère que le Togo est conscient et a adopté une loi en juillet 2018 pour assurer la production d’électricité à base des énergies renouvelables. Des dispositions ont été également prises pour bannir l’usage des centrales à fioul afin de réduire l’impact de la pollution générée sur la nature. Par ailleurs, il convient de rappeler que depuis septembre 2018, 100% de la production thermique domestique se fait au gaz naturel.

Laisser un commentaire