La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Exclusif : ce qu’il faut savoir sur le décès du Colonel Laurent Bataba

2 835

Le 6 juillet dernier, un haut gradé des Forces Armées Togolaises (FAT) décédait suite à un accident de la circulation. Il s’agissait de l’officier de l’armée de terre, Colonel Bataba Gandah Soklema Laurent, originaire de Siou (Préfecture de Doufelgou).

Cet accident tragique a eu lieu dans les encablures de la localité de Naboulgou au nord du pays (région de la Kara) alors que l’officier effectuait une mission officielle auprès des éléments des forces armées de la région.

L’accident a été causé par un camion en transit vers le Sahel . Ce camion malgré le tord causé n’a pas porté secours aux accidentés. Cependant il a été retrouvé et arrêté à Goulgoussi par la gendarmerie et gardé à la brigade routière de Kara.

Selon nos informations, suite à l’accident, la voiture dans lequel se trouvait le colonel et deux de ses éléments dont un commandant a fait plusieurs tonneaux. L’officier s’est vu projeté hors du véhicule. Vraisemblablement, le Colonel n’avait pas porté sa ceinture de sécurité. Il a été retrouvé à hors du véhicule, décédé.

Quant aux deux (2) autres officiers à bord du véhicule, ces derniers ayant leurs ceintures de sécurité bouclés, bien qu’ayant été secoués, ont été maintenus dans leurs sièges et sont restés vivants. Ils sont actuellement en train d’être pris en charge. Selon une source, l’un deux porterait une minerve.

Ces informations viennent ainsi réfuter les supputations qui alléguaient qu’une conspiration est ourdie contre les officiers des FAT originaires de Doufelgou, surtout ceux de Siou au sein de la grande muette. Des questionnements qui avaient tout leur sens, surtout dans un contexte où les mystères autour de la mort du Lieutenant Colonel Madjoulba Bitala dans la nuit du 3 au 4 mai dernier n’ont pas encore été totalement élucidés.

Laisser la famille faire son deuil
Instrumentalisant cette situation douloureuse pour la famille BATABA de Siou, qui perd un de ses valeureux fils, certaines personnalités politiques et autres activistes, ont vite fait de créer une psychose au sein des populations, mais aussi au sein des officiers et des FAT originaires de Siou autour de ses allégations.

Selon nos informations tenues de sources sûres, les obsèques du Feu Colonel BATABA se dérouleront en début du mois d’août. Plus précisément, l’officier sera inhumé le 8 août prochain dans son village de Siou. Pour la famille, le seul souhait à cette étape est de laisser l’âme du défunt Colonel Bataba reposer en paix. Sans le mêler aux soubresauts qui aliment la scène politique et la vie publique. Le défunt lui-même étant resté loin des questions politiques et mettant un point d’honneur à la discrétion.

commentaires
Loading...