La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Covid-19 et Droits de l’Homme: le CACIT et l’UE se préoccupent de sa manifestation au Togo

50

La Journée internationale de la Déclaration Universelle de Droits de l’Homme (DUDH) a été commémorée ce jeudi 10 décembre 2020 dans le monde. Au Togo, l’événement a été marqué par un Dîner de presse organisé par le Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT) avec l’appui de l’Union Européenne (UE).


Placé sous le thème : « Les droits de l’Homme à l’épreuve de la Covid-19 », il était question pour le gouvernement, la Délégation de l’Union Européenne (UE), la Commission nationale des Droits de l’Homme (CNDH), les Défenseurs des droits de l’Homme et les Journalistes de discuter du respect des droits de l’Homme en cette période de pandémie dans le pays. Comment la pandémie affecte, alimenté ou enrichit le champ des questions liées aux droits humains ? Trois panels animés au cours du dîner ont apporté des réponses et des réflexions diverses à la problématique.
Bien au-delà des difficultés liées aux conditions de vie des populations, l’apparition de la pandémie de la Covid-19, s’est également soldée au Togo comme dans le reste du monde par des violations des droits de l’Homme. Mais elle s’est aussi montrée comme une opportunité pour dépasser et contourner les handicaps.


Ainsi pour y remédier et construire un Togo meilleur, gouvernement, partenaires en développement du Togo, défenseurs des Droits de l’Homme, Journalistes et autres Personnalités ont épluché et creusé au cours du dîner à Lomé, la réflexion sur le thème : « Les droits de l’Homme à l’épreuve de la covid-19 ».
Ce dîner de presse entre a permis de marquer d’une pierre blanche l’événement. Les trois (3) panels ont porté coup sur coup, sur: « La crise de la covid-19 et le droit à l’éducation », animé par les représentants de la CNDH, de Wildaf Togo et du Directeur de publication du journal Flambeau des démocrates; « La crise de la covid-19 et le droit à la santé et à la protection sociale », présenté par le représentant de AIMES-AFRIQUE Togo et le Directeur général de Nana Fm et enfin celui de la « Crise de la covid-19 et les droits civils et politiques », présenté par le Directeur général de Pyramide Fm, le directeur d’Amnesty International-Togo et le Directeur exécutif d’Alliance Nationale des Consommateurs et de l’Environnement (ANCE-Togo).
Selon Me Claude Amégan, président du CACIT, depuis l’avènement de la pandémie de Coronavirus, plusieurs événements se sont déroulés et dans l’affolement un couvre-feu décrété, s’est soldé par des dérapages impliquant la violation des droits socioéconomiques et politiques des citoyens.
Bref, une régression des droits de l’Homme face à laquelle il fallait trouver des solutions.
« Nous estimons que nous devons construire notre société et cela suppose que nous devons être ensemble pour ne pas baisser la garde des droits de l’homme ». D’où le thème, « les droits de l’homme à l’épreuve de la covid-19 », retenu pour célébrer l’anniversaire de la Déclaration des droits de l’Homme.

C’est une cérémonie qui a vu la participation active de l’ambassadeur de l’UE, Joaquin Tasso Villalonga, le ministre des droits de l’Homme, Christian Trimua, l’ambassadeur d’Allemagne au Togo, Matthias Veltin, le représentant résident du programme des Nations Unies, Damien Mama, Dr DIALLO Fatoumata Binta Tidiane, Représentante Résidente de l’Organisation Mondiale de la Santé au Togo et plusieurs invités de marque.

Rappelons que la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH) a été promulguée en 1948.

commentaires
Loading...