La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

“Pas d’insurrection au Togo” Yark Damehame

357

Au total 5 Gendarmes ont été grièvement blessés et quatre fusils Ak47 emportés, des véhicules et biens publics endommagés. A annoncé le ministère de la sécurité Yark Damehame suite à une tentative d’insurrection orchestrée par un groupe de jeunes dans la nuit du 23 novembre vers 02 h à Agoè-Nyivé et à Sokodé.

La scène s’est passée sur la nationale n° 1 dans le quartier Agoè et dans la ville de Sokodé. C’est des individus habillés en noir et armés de machettes et de gourdins qui ont attaqués à une patrouille de gendarmes à Lomé. Les jeunes se sont arrivés à blesser 3 Gendarmes dont 1 poignardé, 1 brûlé et 1 autre avec une blessure ouverte à la tête et un camion clinker brûlé.

L’information circulait depuis quelques jours, par rapport à certaines personnes qui se préparent à créer l’insurrection armée au Togo précise le ministre le ministre Yark qui veut avec la vigilance de son corps arriver à traquer ces jeunes inconscients comme des poules.

Le ministre de la sécurité promet de mettre les mains sur ces derniers pour qu’ils répondent de leurs actes en justice.

La même scène s’est produite d’après le Yark, à Sokodé où des gendarmes sont blessés dont 1 est en gravement blessé suit des soins à Lomé. Le ministre précise que le groupe a emporté au total 3 fusils Ak47.

Pour le ministre de la sécurité Yark Damehame « Aucune tentative de déstabilisation du Togo ne réussira. On va prendre les auteurs et co-auteurs comme des poules ».

Le ministre rassure les populations et conseille aux auteurs de l’acte, de déposer d’eux même les armes emportées car comme le précise « il n’y aura pas de faveur pour eux »

Depuis lors la ville de Sokodé et la zone de la scène à Lomé a été sécurité pour protéger les paisibles citoyens.

C’était en présence de Christian Trimua, le ministre des Droits de l’homme chargé des relations avec les Institutions de la République.

commentaires
Loading...