La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

La crise sanitaire, un élément clé de l’innovation

71

Personne ne s’attendait à ce qu’une crise sanitaire d’une telle ampleur fasse son apparition un jour (référence à la Covid-19). Compte tenu de sa propagation qui a été très rapide et généralisée, d’aucuns n’étaient pas prêt à voir les pays africains, notamment le Togo, tenir bon face à la pandémie.

Mais visiblement, le pays de Faure Gnassingbé s’en est bien sorti. A un tel point que le gouvernement a même récemment pris la décision de permettre la reprise de toutes les activités culturelles, sociales et économiques.

En effet, la crise sanitaire a permis à Lomé de mettre en place de nouvelles stratégies de politique sociale qui ont permis à son économie de ne pas connaître une régression.
« Tout a été mis en œuvre pour garantir la santé de nos concitoyens et la résilience de l’économie », explique Sandra Ablamba-Johnson, ministre, secrétaire général de la présidence de la République, dans une tribune publiée mercredi par le média Jeune Afrique.

Effectivement, dès le début de la pandémie en mars 2020, les autorités togolaises ont fait tout pour limiter la propagation de la maladie du coronavirus dans le pays, et ont fait en sorte de venir en aide à la population à travers des soutiens financiers qui ont été d’un grand secours au peuple.

Ces actions qu’ils ont menées, ont eu une énorme répercussion sur le taux de contamination du coronavirus.
Elles ont notamment permis au Togo d’afficher l’un des plus faibles taux de contamination du continent, avec 36 000 cas de personnes positives confirmés et 268 décès depuis le début de la crise.

Ce n’est pas tout, grâce à la stratégie qu’ils ont établit pour lutter contre la Covid-19, le Togo a eu le mérite depuis le 25 novembre 2021, d’avoir fait valoir son certificat de vaccination auprès de l’Union européenne.
Une première pour un pays d’Afrique subsaharienne et un motif légitime de fierté pour l’ensemble du gouvernement.

« Cette reconnaissance du pass vaccinal togolais est le témoignage de notre capacité à appliquer des normes et standards alignés sur les exigences internationales. Elle vient également célébrer le choix du Togo de bâtir une société digitale et inclusive », affirme Sandra Ablamba-Johnson.

Le gouvernement togolais a également réussi à faire de son pays, l’un des Etats de la sous région qui possède le taux de vaccination le plus élevé de l’Afrique subsaharienne (35,6 % de la population adulte a reçu sa première dose et 27,5 % est totalement vaccinée).
À ce jour, 2,6 millions de doses ont été administrées et plus de 1,1 million de personnes sont aujourd’hui entièrement vaccinées.

Afin que les ménages qui ont perdu leur principale source de revenus durant la crise sanitaire, puissent disposer d’un pouvoir d’achat pour subvenir à leurs besoins, l’Etat a fait créer une plateforme numérique du nom de Novissi, qui est un programme d’aide financier qui lui a permis d’octroyer plus de 13,3 milliards de F CFA ( soit 20,2 millions d’euros) à 820 000 personnes à travers un système de transfert monétaire direct, sans jamais les rencontrer.

« Cette action, combinée à d’autres mesures de soutien économiques financées par l’État, a permis au Togo d’échapper à une récession que beaucoup jugeaient inévitable. L’économie togolaise a ainsi enregistré une croissance positive de 1,8 % en 2020, et a crû de 5,3 % en 2021 », rapporte la ministre, secrétaire général de la présidence.

L’expérimentation de Novissi, qui a pu être déployée en quelques semaines seulement, en avril 2020, démontre les opportunités que recèle la transformation digitale au bénéfice de l’inclusion de la population.

La crise sanitaire a été un élément clé de l’innovation, elle a entre autres permis à l’Etat de retrouver son rôle protecteur de la population et a servi de levier à des politiques sociales plus efficaces et inclusives.

commentaires
Loading...