La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Le Ghana rouvre ses frontières pour soutenir l’économie

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo a levé un plus grand nombre de mesures de prévention du COVID-19, comme le port de masques, et a rouvert les frontières terrestres et maritimes qui étaient depuis deux ans fermées à la circulation piétonne. L’assouplissement des restrictions liées à la pandémie a été salué comme un pas en avant pour la reprise économique du Ghana.

Le président ghanéen a déclaré dimanche 27 mars que les masques ne sont plus nécessaires et que tous les événements en salle peuvent fonctionner à plein régime si les participants sont vaccinés contre le COVID.

M. Akufo-Addo a déclaré que le taux d’infection avait baissé et que l’assouplissement des mesures attirerait davantage de touristes et de commerces pour soutenir l’économie frappée par la pandémie.

Il a ajouté que les visiteurs entièrement vaccinés n’ont plus besoin de présenter un test COVID négatif, et que la circulation piétonne reprendrait immédiatement à toutes les frontières terrestres et maritimes.

“Cela a été deux années difficiles pour nous tous, et nous voyons la lumière au bout d’un très long tunnel. Alors que nous levons ces restrictions. Le moment est venu pour nous tous de nous donner la main, de travailler dur et de contribuer à remettre notre pays sur la voie du progrès et de la prospérité, en reprenant la pleine production et en augmentant la productivité. En tant que président, je vous assure que, tôt ou tard, notre économie se remettra des ravages du COVID-19”, a-t-il déclaré.

M. Akufo-Addo a fait l’objet de pressions de la part des politiciens de l’opposition et des commerçants pour rouvrir les frontières au trafic piétonnier.

Par ailleurs, environ un quart des 31 millions d’habitants du Ghana ont reçu au moins une dose de vaccin, mais seulement 16 % de la population est entièrement vaccinée. Les autorités sanitaires ghanéennes affirment qu’en moyenne, seules 17 nouvelles infections au COVID sont enregistrées chaque jour.

Mais à l’approche des vacances de Pâques, qui s’accompagnent de grands rassemblements et de mouvements de population, les données et la science qui sous-tendent la décision du gouvernement seront mises à l’épreuve.

commentaires
Loading...