La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

« Le niveau général des prix devrait retrouver ses niveaux d’avant pandémie »

Que ce soit sur le plan international ou local, nous assistons à une énorme et généralisée inflation des prix des produits sur le marché boursier. Selon Sani Yaya, le ministre de l’Economie et des Finances au Togo, cette flambée généralisée des coûts des produits devrait bientôt s’atténuer.

C’était ce jeudi 31 mars 2022, lors de la première rencontre du Conseil National du Crédit (CNC) de cette année, que le ministre a parlé de cette possible et prochaine baisse des prix des produits qui ne saurait tardée.
« En 2022, le niveau général des prix devrait retrouver ses niveaux d’avant la pandémie dans la plupart des pays, au regard des mesures de politiques économiques prises pour inverser la courbe des prix et désancrer les anticipations d’inflation », a indiqué le membre du gouvernement.

Dans l’attente de la régression du taux d’inflation, l’officiel fait savoir que la probabilité que cette baisse soit effective, est tout de même minime, « en raison des tensions observées sur les cours internationaux de certains produits alimentaires importés ». Il fait notamment référence au blé, qui est un produit largement importé d’Ukraine et de la Russie, deux Etats actuellement belligérants.
Dans ce contexte, rapporte-t-il, « le gouvernement togolais continue d’accorder une attention particulière à l’évolution des prix et prévoit de renforcer les mesures déjà prises, afin d’atténuer les tensions inflationnistes ».

Quelques unes de ces mesures sont : La subvention de l’engrais pour le compte de la campagne agricole 2021-2022, la subvention des carburants, la lutte contre la contrebande, la mise sur les marchés des stocks de sécurité de céréales, la restriction des exportations de certains produits de grande consommation et la subvention du prix du blé.

Sur la base des données publiées par le CNC, le taux d’inflation, en glissement annuel dans l’espace UEMOA, a été de 6% à fin décembre 2021 et de 4,5% au Togo.

commentaires
Loading...