La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Les leaders religieux en guerre contre l’extrémisme violent et les conflits en Afrique

34

La lutte contre l’extrémisme violent et la radicalisation en Afrique de l’ouest et au Sahel, est l’une des préoccupations majeures des responsables religieux. C’est dans cette optique qu’il s’est ouvert du 11 au 13 mai 2022 un atelier baptisé “école saisonnière interreligieuse sur la prévention, la lutte contre l’extrémisme violent et les conflits dans la région du grand Sahel et ses environs pour la paix et le développement durable dans le continent africain”

Pendant deux jours, les responsables religieux venus de huit pays d’Afrique vont échanger sur les stratégies à mettre en place pour heradiquer systématiquement l’extrémisme violent et les conflits en Afrique, dans le grand Sahel et dans le monde.

“L’école saisonnière est très importante pour nous les religieux parce que nous savons tous ce qui se passe en Afrique de l’ouest et aussi dans le grand sahel. Cette zone est gangrenée par l’extrémisme violent et le terrorisme, et les chefs d’états les gouvernements font beaucoup de choses pour arrêter la situation. Nous en tant que religieux, nous n’allons pas nous terre et laisser faire. Nous aussi nous devons apporter notre pierre à la construction de la paix dans la sous région”, a indiqué le révérend docteur komi Adrake , conseiller général du PRICA.

“Nous attendons que les leaders religieux prennent des initiatives de paix et surtout qu’ils ont des atouts qu’ils peuvent mettre en application pour construire la paix et prévenir l’extrémisme violent. Donc nous sommes là pour réfléchir, prendre des décisions et des sanctions pour les temps présent et futurs”, a-t-il poursuivi.

Notons que les présentes assises ont durées deux jours.

commentaires
Loading...