La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Reprise des coupures intempestives d’électricité à Lomé

C’est une situation qui commence à agacer la population togolaise. Apparemment, la Compagnie Energie Électrique du Togo (CEET) a renoué avec de vieilles mauvaises habitudes. Depuis quelques jours, des grincements de dents se font remarquer face aux coupures intempestives de courant.

Les coupures intempestives de courant à Lomé et ses environs, font pousser des jurons. Plusieurs quartiers de la capitale togolaise ont déjà subi avec beaucoup d’amertume ces caprices de la CEET. Ces derniers jours, il est rare d’avoir de l’électricité durant toute une journée. C’est un énorme frein aux activités des braves citoyens dont certains se sont plaints au micro du confrère Ici Lomé.

En effet, les délestages de la CEET ces derniers jours prennent les citoyens à l’improviste. Cela irrite plusieurs Togolais qui ont déjà été victimes du fléau. Une coupure intempestive met en danger les appareils électroménagers et les services ayant besoin de l’électricité pour fonctionner. Tout porte à croire que la société fournisseuse de cette ressource énergétique semble faire fi aux courroux de sa clientèle.

METOCOB 4

Par exemple, comme le rapporte Ici Lomé, ces coupures inopportunes ont endommagé le congélateur de Fo Yao et cela porte un coup bas à son business. Il n’est pas le seul à être dans une situation déconcertante. Plusieurs personnes essaient de tirer la sonnette d’alarme afin que la CEET remédie au fléau qu’elle génère.

Qu’est-ce qui empêche la compagnie d’électricité de donner une bonne suite aux cris de détresse de la population ? On l’ignore, mais d’autres victimes de ce dilemme pensent que la société manque de concurrence pouvant l’obliger à être plus à l’écoute des citoyens. Le moins qu’elle puisse faire, c’est d’informer les populations du programme de délestage.

Par ailleurs, les raisons de ces coupures d’électricité restent pour le moment méconnues. Mais l’hypothèse d’une panne sur le réseau électrique ou des travaux, n’est pas à écartée.

commentaires
Loading...