La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Le programme de gratuité de la prise en charge de la femme enceinte au Togo rendu effectif

56

Le Conseil des ministres réuni ce mercredi 25 novembre sous la présidence du président de la République Faure Essozimna Gnassingbé, a offert l’occasion à la ministre déléguée chargée de l’accès universel aux soins de présenter une communication relative à la mise en place du programme de gratuité de la prise en charge de la femme enceinte au Togo.


L’objectif principal de ce programme qui concrétise un engagement du Chef de l’Etat est de réduire la mortalité maternelle et néonatale.
Dans le cadre du programme qui sera mis en œuvre essentiellement dans les unités de soins périphériques, quatre (04) catégories de prestations seront couvertes : la planification familiale ; la Consultation prénatale (CPN), l’Accouchement et la Césarienne.


Ce programme dont le coût de mise en œuvre est estimé à 7,140 milliards de FCFA pour l’année 2021 démarrera dans les plus brefs, délais précise le conseil.


Le Programme sera soutenu par une campagne active et renforcée de planning familial avec l’appui des agents de santé communautaire et l’implication des populations à la base afin d’inciter à l’espacement des naissances.


Elle a aussi évoqué le processus d’adoption de la loi sur l’assurance maladie universelle au Togo.
En effet, la mise en place, depuis 2012, du régime obligatoire d’assurance maladie géré par l’Institut National d’Assurance Maladie (INAM) facilite l’accès des agents publics et assimilés aux soins de santé essentiels et contribue à l’amélioration de leur bien-être économique et social.

Afin de répondre à la volonté du Gouvernement de garantir un accès universel aux soins, le projet de loi, une fois adopté, permettra d’instituer un système cohérent et intégré d’assurance maladie universelle.


Les bénéficiaires seront les agents du publics et assimilés, les travailleurs régis par le code du travail, les acteurs de l’économie informelle et agricole, les indépendants, les bénéficiaires de pension et de rentes ainsi que les personnes indigentes, vulnérables ou démunies.

commentaires
Loading...