La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

SIDA : 43 ans après, toujours pas de vaccin

256

Le monde entier célèbre ce 1er décembre 2021, la Journée mondiale de lutte contre le SIDA avec pour thème « Mettre fin aux inégalités, mettre fin au Sida, mettre fin aux pandémies. »

A cette occasion, la Directrice exécutive de l’ONUSIDA, Winnie Byanyima, et bien d’autres personnalités du domaine ont exprimé leurs vives inquiétudes vis-à-vis de cette maladie et des inégalités qui handicapent la lutte.

Winnie Byanyima a assuré au monde entier, dans son message, sa solidarité face à la présence simultanée de différentes pandémies qui ébranle l’humanité.
Cette journée permet à l’ONUSIDA de tirer la sonnette d’alarme sur ses inégalités.
« Le sida n’a pas perdu son statut de pandémie, les indicateurs sont au rouge et nous ne parviendrons à surmonter cette pandémie que par une action rapide pour mettre fin aux inégalités qui l’alimentent. » a t’elle indiqué.

Elle constate que la nouvelle pandémie liée au coronavirus freine considérablement la lutte contre le VIH.
Au Togo, le Coordonnateur National du SP/CNLS-IST, Professeur Vincent PITCHE présente le tableau de la lutte contre le sida. Selon lui « L’épidémie du VIH au Togo est estimée à 2%. Ainsi, sur les 110 000 PVVIH enregistrées en 2020, 80% sont sous traitement ARV. Les nouvelles infections sont réduites à 52% et le nombre de décès lié au sida a été réduit à 55% ». Les résultats obtenus sur les 90 90 90 montrent que « pour le 1er 90, 73% des PVVIH connaissent leur statut, pour le 2ème 90, 95% de ceux qui connaissent leur statut sont sous traitement antirétroviral, et pour le 3ème 90, 84% de ceux qui sont sous traitement ont eu leur charge virale supprimée », avait-il exposé en marge de cette Journée mondiale du SIDA (JMS).
Le Directeur Pays ONUSIDA, Dr Éric VERSCHUEREN a rassuré que « la lutte contre le VIH a fait d’énormes progrès avec l’amélioration de vie des personnes vivant avec le VIH, bref, 24,5 millions de personnes sont sous traitement antirétroviral dans le Monde entier ». C’est pourquoi, selon lui, il est plus que jamais besoin d’être renforcée, après 43 ans de son existence, et à un moment où des inégalités dans l’offre de services VIH influent négativement sur la riposte.

commentaires
Loading...