La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Gê Fioga Sêdégbé Foli-Bébé XV : « Alléluia n’est pas le roi »

750

La polémique au tour de la fête traditionnelle Epé-Ekpé en pays Gê recommence à quelques jours de sa célébration. C’est un problème de leadership ? On ne saurait le dire. Mais le roi Gê Fioga Sêdégbé Foli-Bébé XV, le roi des Gê ne reconnait pas le comité actuel qui s’évertue à organiser la 355ème édition de cette fête traditionnelle

En conférence de presse samedi à son domicile à Glidji, Gê Fioga Sêdégbé Foli-Bébé XV avoue que son directeur du cabinet, Alléluia Messan Kangni s’est déjà vu démettre de ses fonctions mais il poursuit des activités au nom du palais sans son avis, malgré la nomination  de William Kangni Amagli comme nouveau directeur de cabinet.

« Il continue de travailler en mon nom avec force. Il renverse les rôles et réagit comme si c’est lui le roi. J’avais malheureusement confiance en ce monsieur. Il distribue de l’argent à certaines personnalités pour qu’elles soient de son côté. Il prend le palais que j’ai construit pour son bien. Alléluia n’est pas le roi, il n’est ni le directeur de cabinet » a confié le roi  Gê Fioga Sêdégbé Foli-Bébé XV à la presse.

« J’ai mis en place un comité d’organisation des rites calendaires Epé-Ekpé mais Alléluia Messan Kangni en qui j’avais une grande confiance, se permet de me défier » a-t-il indiqué avant d’ajouter « je ne l’accepte pas et je ne l’accepterai jamais ».

Gê Fio Assama Nettey-Koumou XI, chef traditionnel du village de Djéta, de son côté n’a pas passé sous silence l’une des raisons qui font que la situation dure. Selon lui, cela est due au silence des autorités préfectorales.

Cultivant l’esprit de la non-violence, Gê Fio Assama Nettey-Koumou XI souligne ceci, « Nous avons choisi de les observer parce que nous ne voulons pas la violence » tout en ajoutant que « cette année, il n’y aura pas de prise de 2 pierres comme ce fut le cas il y a quelques années ».

Vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...