La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

L’activiste Kemi Seba interdit d’entrer au Togo tacle le gouvernement

647

Nous annoncions quelques jours plus tôt en meeting ce mercredi à Lomé, mais l’activiste franco-beninois Kemi Seba ne pourra pas rencontrer la jeunesse togolaise.

L’activiste se réclamant du panafricanisme et révolté contre le francs CFA est  bloqué d’entrée sur le territoire Togolais. Il a été bloqué depuis mardi à la frontière à Hila-Condji (frontière Togo-Bénin) le frano-béninois est  empêché par les forces de sécurité togolaises d’entrer au Togo.

Cette tournée qui l’amène au Togo s’inscrit dans sa lutte d’éveil de conscience des africains pour l’indépendance totale du continent.

Selon nos informations, les forces de sécurité togolaises ont fait savoir à Kémi Seba avoir reçu des « ordres de ne pas le laisser entrer au Togo au motif qu’il est une personne dangereuse pour l’ordre public ».

« Au moment où je traversais la frontière, les premiers agents me laissent passer puis à un moment, il y a des douaniers qui m’interpellent. Ils m’ont fait asseoir dans le bureau du Chef de la police. Je leur ai dit que je viens au Togo pour une réunion. Mais le Chef de la police m’a signifié par la suite que je suis Kémi Seba, une personne qui crée des troubles à l’ordre public et que je ne suis pas autorisé à fouler le territoire togolais. C’est ensuite qu’ils m’ont raccompagné à la frontière », confie pour sa part l’activiste, Kemi Seba.

Le franco-béninois a profité de son interdiction d’entrée sur le sol togolais pour tacler le président Faure Gnassingbé.

« Voilà une illustration du combat que nous menons. Nous parlons de marionnettes à la tête de nos pays grâce au système de françafrique. Nous nous mobilisons contre le néocolonialisme. Le fait qu’on me refoule avec mon équipe est la preuve que les dirigeants du Togo sont des marionnettes de la françafrique », a lancé l’activiste Kemi Seba.

Pour lui, les autorités togolaises craignent l’influence de son discours auprès de la jeunesse.

Vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...