La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Les mystères de la pierre sacrée en pays guin

602

La 354e édition de Kpessosso (Epé Ekpé), la fête traditionnelle du peuple Guin, aura lieu le 01 septembre prochain à Glidji (50km à l’est de Lomé) dans la préfecture des Lacs. Rite traditionnel et ancestral, Kpessosso, ou la prise de la pierre sacrée, marque le Nouvel An chez les Guins.

La couleur de la pierre est le présage de la nouvelle année.

Trois temps forts vont marquer la cérémonie: Epé-Ekpé, ou la prise de la pierre dans la forêt sacrée ; Yékéyéké, la dégustation du couscous de maïs et Sitoutou, le rituel de purification.
Pendant les cérémonies, divers présents sont offerts aux divinités et aux ancêtres pour demander leur protection pour la nouvelle année.

Cette année, la fête aura un goût amer vu les mésententes entre différents clans. Jusqu’alors, les guins ne se sont pas entendus sur le prêtre qui devrait accomplir les rites.

Si certains chefs traditionnels et prêtres ont indiqué vouloir célébrer l’événement cette année dans l’intimité des couvents et des lieux sacrés, d’autres sous la houlette de cadres de la localité annoncent que la fête grand public  aura bel et bien lieu. Du grabuge en perspective à Gbatsomé, lieu de prise de la pierre sacrée.

Répartis au sud du Togo, du Bénin et du Ghana, le peuple Guin fait de Kpessosso une occasion de retrouvailles et de promotion de l’identité culturelle.

Vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...