La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Nouvelle grève bientôt dans les Universités publiques

1 552

Les étudiants menacent d’aller en grève. Depuis la rentrée des cours à l’université, les étudiants des deux Universités du Togo (Lomé et Kara) sont sans leurs allocations communément appelé tranche ou aide. Il y a bientôt 6 mois que les étudiants vaille que vaille affrontent la galère malgré le coup dur et la cherté de la vie.

Un panorama que peut peindre tout novice sur son passage, la vie dure et chère. Un éternel refrain qu’aucun étudiant n’épargne la vedette. Et au Togo les étudiants en sont témoins, ils brandissent humiliation et désolation. Une vie de honte qui ne permet pas aux étudiants de s’ouvrir intellectuellement, surtout  gangrenés par la politique et le régionalisme.

« Souvent c’est vers fin février que les tranches d’aides sont affichées sur le campus universitaire de Lomé. Mais, cette année, 6 mois après la rentrée, c’est le statu quo », confie un étudiant en 2e semestre de droit.

Cette année, les étudiants n’ont pas encore perçu leurs allocations. Après une longue attente, la Ligue togolaise des droits des étudiants (Ltde) publie un communiqué concernant le retard des allocations universitaires et menace.

Un communiqué qui montre la « situation ahurissante et alarmante » que traversent  les étudiants togolais, et de poursuivre que les autorités n’ont plus de « respect et de considération » envers les étudiants et pointe du doigt « le ministère et la DBS » d’être responsable.

Les défenseurs des droits des étudiants à travers ce communiqué s’indignent et regrettent de la façon dont sont traité les futures cadres et la relève du pays que sont les étudiants.

Pour la Ligue il est « regrettable et déplorable que le gouvernement ait préféré rester silencieux et sourd face aux peines, souffrances et galère des étudiants, obligés parfois de travailler comme agent de sécurité la nuit, de s’adonner à la prostitution et à des métiers indignes et chosifiants pour survivre ».

Le communiqué précise que la Ligue Togolaise des Droits des Étudiants (LTDE), dans son rôle de protecteur et de défenseur des intérêts matériels et moraux des étudiants lance, à cet effet un appel solennel au gouvernement et lui demande de tout faire pour que les tranches soient accessibles à tous les étudiants d’ici la semaine prochaine et de faire en sorte que les banques traitent avec respect les étudiants et leurs versent de façon convenable les tranches, en ne prélevant que les 500F prévus par l’accord de 2012.

Une situation inquiétante qui plonge souvent l’avenir des étudiants dans le chaos et qui sont souvent taxé de manipulation politique puis que depuis un certain temps le l’Université n’a plus connu de telle mouvement d’agitation. Cette situation doit réveiller les autorités pour venir en aide et résoudre cet épineux problème des étudiants afin d’éviter tout dérapage au sein de l’université.     

« Mais si le gouvernement s’obstine, malgré cet appel à ne pas accéder aux désirs des étudiants nous serons obligés de convoquer la formule gagnante ; laquelle a toujours permis d’obtenir satisfaction à nos revendications » alerte la ligue dans son communiqué.

Ainsi elle demande par ailleurs aux étudiants des universités de Lomé et de Kara de se tenir prêt et de rester à l’écoute du mot d’ordre à venir.

L’Université de Lomé depuis un certain temps a connu un gigantesque changement avec l’innovation des infrastructures, et un cadre de vie en perpétuelle évolution, un acquis à coup sûr à préserver.

- Advertisement -

- Advertisement -

commentaires
Loading...