La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Les femmes ensorceleuses, ce n’est pas que du “Ibo film”

630

La scène se déroule au Nigeria. Une femme du nom de Temitope a décidé d’envouter son mari. Elle s’allia donc les services d’un marabout qui lui confectionna un petit sortilège en forme de cercueil comme on en voit dans les films de Nollywood.

Elle reçu pour instruction d’aller jeter à la mer le colis ainsi confectionné afin que personne ne le découvre.

N’eut été l’intervention de quelques marins nigérians en virée par hasard à cet endroit de l’océan, le mari, M. Abiodun serait encore à l’heure actuelle pieds et poings liés par le sort.

Intrigué par ce “trésor” d’infortune, les marins ont décidé de le ramener sur la terre ferme afin de se partager ce qu’ils croyaient être un trésor.

Grande était leur surprise de découvrir à l’intérieur du colis, des photos du couple et de la belle-mère plus une incantation écrite sur un bout de papier qui prédisposait l’homme à accomplir à la lettre tout ce que demandera la femme.

En voici le contenu : « “Qu’ Abiodun ne pose jamais de questions sur tout ce que Temitope dira. Qu’il donne tout l’argent qu’il gagnera dans sa vie à Temitope. Qu’il donne tout ce pour quoi il travaille dur à Temitope, que ce soit voiture, maison ou toute autre chose. Que tout ce qu’elle demandera à Abiodun lui soit donné sans questionnements. Que le coeur d’Abiodun n’aime aucune autre femme à part Temitope et que les deux vivent ensemble comme mari et femme à jamais.”

Un coup de la main de Dieu sûrement qui voulait que cet homme se libère de l’emprise du fameux sortilège par le biais de parfaits inconnus, peut être des anges, ces marins. Dans tous les cas, prier Dieu pour trouver une femme non ensorceleuse, c’est la plus sage des choses à faire.

commentaires
Loading...