La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Le patrimoine togolais une nécessite pour l’Unesco

107

Le Centre du patrimoine mondial, en collaboration avec le Fonds pour le patrimoine mondial africain et la Commission nationale de la République populaire de Chine pour l’UNESCO, organise lundi à Paris le Forum UNESCO-Afrique-Chine sur le renforcement des capacités et la coopération pour le patrimoine mondial.

Ce Forum fait suite à la réunion d’experts africains et chinois de novembre 2018 sur la conservation du patrimoine mondial en Afrique et en Chine. 

Les travaux ont débuté par une session de haut niveau avec les responsables des gouvernements africains et chinois en charge de la culture, de l’environnement et des infrastructures et plus particulièrement, de la mise en œuvre de la Convention du patrimoine mondial et de la gestion des aires protégées. 

Ils comprennent également des présentations d’experts africains et chinois soulignant les défis et les succès de la gestion des sites du patrimoine mondial dans leurs pays respectifs.

Le Togo est représenté par Sankardja Lare-Sambiani, l’ambassadeur à l’UNESCO.

Il est intervenu en mettant de l’accent sur le cadre normatif et institutionnel de Koutammakou, site classé depuis 2004 au du Patrimoine mondial.

Il a également est également revenu sur les défis et perspectives en matière de politique de protection et de conservation du patrimoine culturel national ainsi que les chantiers à réaliser pour répondre aux recommandations en matière de protection du patrimoine culturel et coopération face aux enjeux des ODD.

Koutammakou, le pays des Batammariba, est situé dans le nord-est du Togo et s’étend par-delà la frontière jusqu’au Bénin. Il abrite les Batammariba dont les remarquables maisons à tourelles en terre sont devenues un symbole du Togo, les fameuses Tatas Somba.

commentaires
Loading...