La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

«Agri Awards»2021: le 28 avril est choisi pour célébrer l’indépendance agricole du Togo

110

Lancé pour célébrer et récompenser les acteurs agricoles distingués au Togo le 28 avril prochain à Lomé, le projet dénommé « agri Awards, une initiative du Centre interafricain pour la promotion économique et les affaires (CIPEA), est à l’étape des inscriptions. Le projet vise selon son promoteur, à célébrer l’agriculture togolaise et encourager la compétitivité entre les entreprises agricoles et agrobusiness.


Pour le promoteur, les activités se déroulent déjà et sont à l’étape de mobilisation des sponsors. « Nous sommes à la phase d’inscription des participants. C’est de pourvoir enregistré des participants et les concurrents » a précisé monsieur Laurent M’Poh, Directeur général de CIPEA, très engagé pour relever ce défi de faire du Togolais, des entrepreneurs agricoles.
Les concurrents vont s’inscrire dans 6 catégories et chaque catégorie est composée de 10 concurrents. En tout, 60 personnes doivent s’inscrire pour pouvoir concourir les couronnes de cette première édition du concours « agri awards» qui vise à récompenser ou à célébrer le génie et les efforts de l’entrepreneuriat agricoles au Togo.


Déjà, des sponsors manifestent leur volonté à accompagner cette ”fête” de l’agriculture togolaise, un l’événement qui célèbre le Togo. « C’est aussi de voir célébrer les efforts des Togolais, les entrepreneurs togolais qui sont dans l’ombre, faire leur promotion et faire en sorte qu’ils se sentent intéressés du moment où ils ont un cadre où ils vont exercer leur savoir-faire leur génie pour que nous puissions nous aussi dire au monde entier que le Togo est essentiellement agricoles et que nous célébrons l’agriculture au Togo » confirme le promoteur.


Pour participer à cette fête de l’agriculture togolaise, il suffit de s’inscrire avant le 15 mars et être programmer pour le voting du public. L’inscription se fait au siège de CIPEA avec le choix d’une catégorie entre les 6 à savoir : la meilleure innovation agricole, du meilleur entrepreneur agricole, de la meilleure invention agricole, du meilleur éleveur, de la meilleure entreprise agro-alimentaire et la meilleure coopérative agricole.


Pour Laurent M’Poh, Directeur général de CIPEA «Dix postulants seront choisis par catégorie et soumis à deux votes. Le premier étant celui du public et le second, celui d’un jury qui sera mis en place. À l’issue de ces deux votes, le meilleur de chaque catégorie sera primé lors de l’apothéose de l’événement Agri Awards prévue pour le 28 avril ».


Il faut reconnaître que l’économie togolaise est basée sur l’agriculture. Et depuis quelques années, ça bouge beaucoup sur le plan agricole au Togo. Des entrepreneurs se multiplient dans plusieurs secteurs d’activités agricoles. De plus en plus de coopératives de jeunesses naissent et s’ajoutent à celles qui existent déjà, le secteur de l’élevage connaît un essor et les entreprises de transformation agro-alimentaire se multiplient.


Pour M. M’Poh, l’initiateur de ce projet, l’organisation de ces récompenses est venu parce que « beaucoup de progrès sont en train d’être faits dans le secteur agricole, mais tout ceci passe inaperçue et ces travailleurs acharnés ne sont pas connus de la population togolaise. Alors que ceux-ci devraient être applaudis et leur effort célébré, voire même récompensés afin d’encourager leur cadet à leur emboîter le pas et à faire davantage mieux pour que naisse la compétitivité dans les différents niveaux du secteur agricole et agrobusiness ».


La date du 28 avril n’a pas été choisie au hasard, selon le promoteur, la date est choisie pour prouver l’indépendance agricole du Togo. « Le 27, c’est l’indépendance du Togo et le 28 donc on continue à célébrer notre indépendance économique, agricole pour dire que désormais les gens sont en train de produire au lieu d’importer des produits au lieu de faire face à cette concurrence internationale déloyale. Il faut plutôt faire concurrence nationale pour promouvoir les choses nationalement. Nous sommes indépendants oui, mais il faut que cette indépendance se voie partout, s’impose partout.»

Cette initiative qui est à sa première édition, mérite d’être accompagnée. Car selon lui, la réussite du projet dépendra de son appropriation par les bénéficiaires qui sont bien évidemment les entrepreneurs agricoles et agrobusiness togolais.

Voici le lien d’inscription

commentaires
Loading...