La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Les experts de l’OAPI à l’école de plantes à meilleurs rendements

17

Dans le souci d’outiller les experts agricoles sur les nouvelles variétés végétales, une formation des experts agricoles des Etats membre de l’OAPI (Organisation africaine de la propriété intellectuelle), s’est ouverte ce lundi 18 janvier à Lomé pour permettre d’améliorer le rendement et booster la production agricole sur le thème, « L’examen technique de Distinction, Homogénéité et Stabilité (DHS) des nouvelles variétés végétales ».


Cette rencontre, qui va durer 5 jours, vise à permettre et à faciliter l’obtention de semences de qualité et productivité pour les différents pays de l’Organisation. 


La rencontre permettra entre autres d’appuyer les pays africains en matière de cultures vivrières, comme le Maïs, Riz et Sorgho, ou de culture de rente. 


L’OAPI va permettre à travers de cette rencontre d’aider les chercheurs à trouver “de nouvelles variétés qui auront la propriété de résister aux effets de changement climatique, et qui peuvent donner des rendements un peu plus grands pour permettre une production un peu plus importante, et cela, donc suppose qu’il faille revoir les techniques de production agricole”, selon Guy Francis BOUSSAFOU, Directeur des brevets et autres créations techniques.


En dernière instance, il s’agit aussi d’assurer la protection du fruit des travaux des chercheurs des pays-membres, qui seront à la base de ces innovations. 


Pour Mnanta Komi LAMATETOU, DG de l’Institut national de la propriété industrielle et de la technologie (INPIT) « La protection rassure les chercheurs quant à leurs investissements, parce qu’ils se verront réserver l’exclusivité de production et de commercialisation de ces variétés végétales pendant 25 ans ».


Ces travaux réunissent 20 apprenants, dont 17 des États membres et 3 experts de l’OAPI.

commentaires
Loading...