La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Six filles bénéficient du matériels agricoles à IFF Afrique

72

Ce vendredi 30 octobre 2020 à la ferme de l’école Sichem s’est tenue la cérémonie d’inauguration du dortoir des filles couplée de don de matériels agricole.


Le nouveau dortoir est composé de 14 lits, 14 armoires et de blocs sanitaires. Six filles ayant terminé leur formation à l’Institut de Formation Fondacio, IFF Afrique pour le compte de l’année académique 2019-2020 bénéficient de matériels agricoles. Chaque lot est composé notamment d’une brouette, de pair de botte, d’arrosoir et de gants.


Cette initiative a bénéficié de l’appui financé de l’ambassade de France au Togo à travers le service de coopération et d’action culturelle. « Cet évènement rentre dans ce que nous appelons le projet PISCCA financé par l’ambassade de France au Togo à travers le Service de Coopération et d’Action culturelle. L’objectif, c’était d’améliorer la capacité d’accueil sur le centre au niveau des filles car depuis 2015 que nous avons débuté la formation, nous avons vu que peu de filles étaient là. L’une des raisons aussi était la capacité d’accueil. Ce projet a été soumis et on a conçu ce dortoir. C’est la première fois qu’on a eu 6 filles dans cette formation qui ont tenu jusqu’à la fin. Donc il était important de faire cette cérémonie en leur remettant des matériels agricoles. Et le matériel agricole de chaque étudiante a une valeur de 180 000 FCFA. » dixit Dr Ferdinand ADINDJINTA /Directeur IFF Afrique.

Rafietou AGBEDINOU, l’une des bénéficiaire exprime sa satisfaction en ces mots : « On a reçu les résultats de notre présentation, nos documents sont validés et nous sommes contentes. Et aujourd’hui les dortoirs sont inaugurés, nous remercions l’ambassade de France. Et maintenant pour ce qui est de la remise de nos prix, en fait ce sont les petits matériels pour nos projets et nous sommes très honorées et très contentes pour ça. »

La durée de la formation à IFF est de neuf mois. Le directeur donne des détails sur cette formation : « Les jeunes qui sont ici, sont en incubation pendant neuf mois. Tous les jours, de 6 h à 17 h, les activités se mènent. Ils vont passer dans tous les ateliers avec des cours théoriques bien sûr. Ils bénéficient de 90% de pratique et 10% de théorie. Un autre élément important est que nous voulons former des entrepreneurs. C’est le volet entrepreneuriat du projet, comment concevoir un projet ? comment rédiger un plan d’affaires ? Le troisième élément de cette formation, c’est la base humaine, parce que pour nous, nous pensons qu’un entrepreneur, c’est d’abord un humain donc il faut poser les bases. Beaucoup de jeunes qui viennent ici sont désorientés, ils ont des étiquettes, des identités. Parce qu’on a dit qu’ils sont des ratés scolaires, ils se cherchent dans la vie, ils ne savent pas où aller, donc ils ne trouvent pas de repères. Du coup quand ils viennent ici avec le mentorat, l’accompagnement que nous mettons en place, ils essayent de retrouver leur identité. C’est ce que nous appelons aussi analyse swot, découvrir ses forces et faiblesses, opportunités dans leur milieu et ils essayent d’avancer. Voilà cette base fondamentale que nous avons dans la formation. Quand la base humaine est posée nous avons le volet entrepreneurial et le coté transversal qui est technique et pratique c’est-à-dire l’élevage, l’agriculture et enfin ils se spécialisent pour présenter un projet post formation.

Les inscriptions pour la nouvelle année académique ont déjà démarré. Elles se font au siège de l’IFF Afrique à Lomé et à la direction de la ferme agricole à Kpomé Djogbla kopé.

commentaires
Loading...