La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

614 millions pour la résilience des populations du Littoral

357

Le Fonds de l’environnement mondial (FEM) va investir 614 millions de Fcfa dans les deux prochaines années pour renforcer la résilience des populations du littoral par des activités génératrices de revenus.

De nombreux habitants vivaient ou subsistaient grâce à la commercialisation du sable marin ; une activité désormais interdite. Il faut donc leur proposer d’autres activités.

Pour Oyétoundé Djiwa, le représentant de la FAO au Togo « Toute interdiction doit trouver une alternative. Et donc dans le contexte de la réhabilitation de la route Lomé-Cotonou, il faut un projet qui prenne en compte cette question ».

Le FEM va accompagner les femmes et jeunes dans le maraîchage, l’aquaculture et la transformation des activités de pêche.

Le volet protection de l’environnement sera aussi pris en compte.

Avec 35% des sols de la planète utilisées pour les cultures et les pâturages, 30% couverts de forêts et 70% d’eau douce prélevée par l’agriculture, il est incontestable que l’agriculture doit être au cœur de tout débat sur la gestion des ressources naturelles et des objectifs environnementaux mondiaux. 

La population mondiale étant appelée à dépasser les 9 milliards d’habitants d’ici 2050, l’enjeu consiste à intensifier durablement la production vivrière de 60% au cours de la même période tout en conservant la base de ressources naturelles pour les générations futures.

Le Fonds pour l’environnement mondial, mécanisme international de co-financement, aide les pays comme le Togo pour investir dans des projets sur le lien entre agriculture et environnement (changement climatique, biodiversité, dégradation des terres, eaux internationales et produits chimiques). 

source: Republicoftogo

Vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...