La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

A MJU «la protection de l’environnement nous tient à cœur»

381

Chaque 1er juin est célébrée au Togo comme journée de l’arbre. Une occasion pour les citoyens de planter un arbre. Cette année, le Mouvement des Jeunes UNIR (MJU), section Agoè, a respecté la tradition.

Le Mouvement des Jeunes UNIR (MJU) section Agoè, a célébré la journée de l’arbre, le samedi 1er juin 2019. Conscient qu’il faut être en bonne santé avant de pouvoir protéger et sauvegarder l’environnement, les responsables, membres et militants de ce Mouvement ont couplé un cross-country à cette célébration.

« Ensemble avec la base, nous les jeunes, nous nous sommes dits, nous n’allons pas que venir planter les arbres. Comme c’est samedi, on a profité pour faire une petite course, un cross-country, histoire de dégourdir un peu les jambes et les mains, avant de venir mettre les plants dans la terre », a laissé entendre  Gamal N’Boh Bonfoh, Conseiller Bureau Communal du MJU Agoè.

A en croire le Conseiller, mettre ensemble un cross-country et mettre les plants dans la terre, c’est une expérience qu’ils sont entrain de tester mais « apparemment ça se passe bien ». « Nous allons poursuivre avec cette initiative », a-t-il précisé.

Selon M. Bonfoh, planter un arbre, c’est protéger l’environnement. « Aujourd’hui, tout ce qui se passe avec le réchauffement climatique et l’avancée du dessert, nous devons prendre des initiatives pour contrer l’avancée du dessert et protéger l’environnement, histoire de lutter contre le réchauffement climatique aussi. Cette journée du 1er juin a été instaurée dans les années 70 par le père de la nation togolaise, le feu Général Gnassingbé Eyadéma qui a bien compris tôt que l’arbre est non indispensable pour la protection de l’environnement, mais également dans le vécu quotidien de l’homme », a-t-il témoigné.

Pour lui, au MJU Agoè, ils ont anticipé depuis sur la commémoration de cette journée en faisant certaines activités, « car la protection de l’environnement nous tient à cœur ».

Une tradition qui selon les responsables du MJU Agoè, va se pérenniser.

commentaires
Loading...