La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Les journalistes togolais ont leur “Forêt”

460

Les journalistes togolais ont répondu nombreux à l’appel de l’initiative “Un journaliste, un arbre” de l’Union Internationale de la Presse Francophone session TOGO (UPF-Togo) qui consiste à mettre en terre des plants ce samedi 1er juin au campus Universitaire de Lomé.

L’opération a permis aux journalistes de mettre en terre des plants sur un espace de 2 hectares marquant ainsi leur engagement pour le changement climatique.

Ils étaient plusieurs journalistes, membres ou non de l’UPF à prendre d’assaut le campus universitaire de Lomé avec chacun un plant en mains. Sur l’espace réservé pour la circonstance, ils ont planté trois différentes essences d’arbres à savoir le Khaya senegalensis, le Terminalia, et l’Afzelia africana.
Les plants ont été mis en terre sous le contrôle d’un expert du Département de Botanique et Écologie Végétale de l’Université de Lomé. Ceci afin de respecter la procédure scientifique de la mise en terre de ces espèces de plants.

A travers cette initiative, le nouveau patron de l’UPF-Togo, Loïc Lawson veut amener les journalistes togolais à contribuer à la lutte contre le changement climatique par des actions au-delà des écrits.
“Le journaliste n’est pas seulement appelé à écrire sur le changement climatique mais il doit également le prouver activement sur le terrain et c’est ce que nous avons démontré ce matin en nous mobilisant massivement”, a-t-il déclaré.
Cette activité de mise en terre des plants par des journalistes est la première activité du nouveau bureau de l’UPF-Togo. Elle se veut également pérenne. Elle va permettre à la longue de disposer dans le compte des journalistes une forêt.

Cette initiative du 1er est instauré par l’ancien président du Togo, feu Gal Gnassingbé Eyadéma. Elle date de 1977 et vise la protection de l’environnement.

commentaires
Loading...