La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Dapaong accueille la dernière étape du carrefour jeunes avec 10 jeunes entrepreneurs à primer

Le « Carrefour Jeunes, » est dans son dernier tournant dans la région des savanes avec les entrepreneurs togolais de la localité. L’etape de la région, la dernière a été officiellement lancée ce mardi 22 novembre 2023 à Dapaong en présence des représentants des pouvoirs publics et de ceux des communautés de base qui soutiennent inlassablement les efforts des jeunes dans cette partie du Togo. C’est aussi avec la présence du parrain de l’étape de la région des savanes, honorable Noel DPOUKN.


Organisé par le cabinet YiLiM, le carrefour jeunes est une rencontre de formation et de mentorat à l’endroit des entrepreneurs dont notamment les braves femmes et hommes du Togo.


Au lancement des activités de l’édition 2023 dans les savanes par Mme Medissa Sama, l’initiatrice de Carrefour jeunes, ce mardi 22 novembre 2023, a rendu hommage à l’ensemble de ces braves femmes et de ces braves hommes de la région des Savanes qui prennent le risque entrepreneurial, et qui sont encouragés dans cet exercice par les autorités aussi bien au niveau central que local.

D’entrée, elle a profondément remercié le parrain officiel de cet atelier en la personne de l’Honorable Noel DPOUKN pour son soutien à l’initiative et son implication à sa pleine réussite. Elle a aussi salué la présence remarquée de M. le préfet de Cinkassé et du Secrétaire général de la préfecture de Tône pour l’attention portée à la cause du développement des jeunes de la région. Elle n’a pas aussi fini de remercier tous les officiels, les cadres du milieu et aux partenaires qui ont fait de ce rendez-vous du donner et du recevoir, un événement qui vivement sera riche en partage.


“Le programme Carrefour jeunes est un cadre permanent de formation, d’information et de maintien du dialogue avec les différentes couches de notre société en quête d’innovation et d’épanouissement des activités porteuses de développement socio-économique. Dans un contexte actuel marqué par les difficultés éprouvées par les jeunes à bénéficier de l’assistance et du conseil technique dans l’élaboration et le montage de leurs projets, l’objectif de cet atelier qui s’étale sur 3 jours est de contribuer à la redynamisation du potentiel de la jeunesse des Savanes. Point n’est besoin de rappeler les atouts indéniables de cette belle région, que ce soit en terme de valorisation des ressources humaines, agricoles ou pastorales” a vivement relevé la promotrice Medissa Sama.

Elle a tout de même mentionné que les réalités de la région l’incite à un certain optimisme sur le devenir des jeunes tout en relevant son engagement aux côtés des acteurs institutionnels et des partenaires sociaux, pour faire en sorte que les résultats escomptés puissent être atteints.
Elle a aussi relevé que il est important de contribuer à travers ce genre de mécanisme pédagogique à l’endroit des jeunes, à une culture de résilience collective et surtout à l’enracinement d’une culture de paix et de tolérance dans un contexte sécuritaire marqué par l’extrémisme violent.


Il faut le rappeler cet atelier a pour but principal d’accompagner les jeunes des Savanes dans leurs démarches préliminaires d’entrepreneurs, de soutenir leurs initiatives à l’échelon communautaire et de contribuer à créer les conditions pour voir leurs idées portées à l’échelle nationale voire internationale. C’est un creuset qui a vocation à permettre aux jeunes frères et sœurs de capitaliser sur leurs forces et de prendre conscience de leurs faiblesses entrepreneuriales.

Mme Sama a encouragé les entrepreneurs et participants en quête de savoir-faire pour développer leur activité. Elle les a exhorté en conséquence à profiter pleinement de ce cadre d’échanges unique en son genre au cours duquel ils ont droit à poser toutes les questions pour véritablement comprendre. Ces questionnements qui permettront de lever les doutes, d’enrichir leurs idées et d’en sortir le meilleur projet.


“C’est l’occasion pour moi de féliciter le Cabinet YILIM et en particulier sa Directrice Générale qui ambitionne de favoriser l’émergence d’un tissu économique compétitif à fort potentiel de croissance pour accompagner la politique du Gouvernement à travers cette initiative. Ce qui se passera dans ces jours à Dapaong sera un défi à relever afin que chaque entrepreneur qui participe à ce programme reparte gagnant et satisfait” a mentionné le parrain de cet atelier de Dapaong, Noël Dpouken.


Au cours de la semaine des discussions dans les panels constitueront de formidables outils qui permettront de niveler leurs connaissances et d’accéder à une meilleure planification de leurs désirs d’entrepreneur.


A l’issu des trois jours, 10 jeunes et femmes entrepreneurs seront retenus pour en faire des champions dont cette région pourra s’appuyer pour davantage se développer.

“Vos innovations et déterminations sauront vous démarquer parmis tous les autres participants. Le corpus social constitue un soutien au jeune entrepreneur qui souhaite se lancer dans la formidable aventure de créer et d’innover pour espérer se prendre en charge et constituer un fardeau de moins à sa famille” a-t-elle précisé pour finir.

commentaires
Loading...