La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Le 2ème symposium sur l’état de la transformation des produits agricoles en Afrique de l’Ouest et du Centre lancé à Lomé

Les travaux du 2ème symposium sur l’état de la transformation des produits agricoles en Afrique de l’Ouest et du Centre ont été lancés ce mardi 21 novembre 2023 à Lomé. Une initiative du Conseil ouest et centre africain pour la recherche et le développement agricoles (CORAF). C’est un événement qui s’inscrit dans le cadre du projet TARSPro (Technologies et Innovations Agricoles pour l’Accroissement de la Résilience des Systèmes de Production et des Exploitations Familiales en Afrique de l’Ouest et du Centre) dont l’objectif est de renforcer la résilience des systèmes de production agricole en Afrique de l’Ouest et du Centre et en synergie avec le programme CAADP-XP4.

Placé autour du thème « Promotion de la recherche sur la transformation des produits agricoles : acquis et opportunités à la disposition du secteur privé pour la création d’emplois et de richesse en Afrique de l’Ouest et du Centre », le symposium offre un cadre propice à l’interaction, au dialogue et à la collaboration, permettant aux participants de mettre en commun leur sagesse collective, d’exploiter les résultats de la recherche et de trouver des solutions innovantes aux défis agricoles multiformes de la région. »

Au cours de ce symposium prévu pour deux jours, des participants et chercheurs venant de toute l’Afrique de l’Ouest et du Centre, convergeront pour partager leurs expertises.

L’événement adopte un format hybride, combinant des sessions présentielle et virtuelle pour permettre une participation maximale et favoriser les échanges inclusifs.

« Cette année, le symposium vise à promouvoir la recherche dans le domaine de la transformation post-récolte afin d’augmenter la durée de conservation, la qualité et la diversification des produits en Afrique de l’Ouest et du Centre, en partenariat avec le secteur privé. », a affirmé le Dr. Abdou TENKOUANO, Directeur exécutif du Coraf.

Pour le Directeur de cabinet du ministère en charge de l’agriculture, Dindiogue Konlani, l’objectif assigné au ministère de l’Agriculture dans la feuille de route gouvernementale au Togo pour le secteur agricole, c’est d’abord, en premier lieu, d’assurer la sécurité alimentaire et en deuxième lieu, de promouvoir la transformation agroalimentaire.

« Quand on parle de transformation agroalimentaire, on parle de la transformation des produits agricoles. Et pour une bonne promotion des produits agricoles, il faut faire la promotion de la recherche, pas la construction ou bien la réhabilitation des plateformes de laboratoire de technologies alimentaires et de contrôle de qualité des produits ici aux standards internationaux. Parce qu’aujourd’hui, le marché national ou international est très exigeant en matière de qualité des aliments. Et pour que nos aliments soient à la hauteur, il faut que la recherche soit au rendez-vous pour nous permettre d’avoir des produits de qualité au niveau national et au niveau international. Enfin pour créer véritablement de la valeur ajoutée à nos produits. Et c’est ça qui sera la source d’emplois, de création de recherche pour les agriculteurs et partant pour tous les pays. »,a-t-il lancé.

A la question de savoir si la recherche scientifique peut aider à faire face au changement climatique ? le Directeur répond « Aujourd’hui, nous faisons face au changement climatique. Il faut mettre au point les nouvelles technologies au niveau des semences qui résistent au climat et aux inondations. Parce qu’aujourd’hui, vous savez, d’une année à une autre, nous avons des inondations. D’autres années, c’est des sécheresses. Il y a certaines plantes qui n’aiment pas l’inondation. Par exemple les cultures pérennes comme le café, le cacao, les jeunes plants n’aiment pas assez d’humidité. Donc il faut une puce biométrique adaptée. Et quand il y a trop de sécheresses aussi, il y a ces plants-là qui meurent. Donc il faut une puce biométrique normale. Donc avec la recherche, nous sommes en train de mettre en place de nouvelles technologies pour s’adapter aux changements climatiques. »

À la clôture, le symposium identifiera les acquis de la recherche qui peuvent être mis à la disposition du secteur privé. Pour rappel, le CORAF a organisé en 2022 un symposium sur les technologies et innovations agricoles.

commentaires
Loading...