La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Les différents mécanismes du gouvernement expliqués aux jeunes

Près de 300 jeunes issus des 13 communes du Grand Lomé ont pris part ce samedi 11 décembre à une rencontre d’échanges et d’information, initiée par le Ministre du Développement à la Base, de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes.

Cette rencontre qui s’est tenue dans la grande salle de la maison des jeunes d’Amadahome a pour objectif d’offrir un espace d’information et de communication sur les différents mécanismes mis en place par l’Etat pour la jeunesse et les opportunités disponibles pour l’insertion économique et l’épanouissement des jeunes. Une occasion qui a permis d’offrir aux jeunes du Grand Lomé l’opportunité d’exprimer leurs inquiétudes, leurs attentes et leurs espoirs vis-à-vis du Gouvernement.

 

Aussi c’est une occasion qui a permis au ministre du Développement à la Base, de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, Myriam DOSSOU-d’ALMEIDA de conscientiser ces jeunes sur la préservation de la paix et la lutte contre l’extrémisme violent au Togo et dans la sous-région.

METOCOB 4

Comme vous le savez depuis bientôt deux ans la pandémie à covid-19 a entraîné un bouleversement profond le monde entier affectant la vie sociale les relations humaines, l’éducation, les modes de production, le moral et surtout l’économie. Pour rester dans l’actualité à cette crise sanitaire et économique, de multiples impacts s’ajoutent le risque croissant de l’extrémisme violent et du terrorisme. Un phénomène grave et sérieux dont nous devons prendre conscience et que nous devons surtout combattre de toutes nos forces » a-t-elle lancé avant de poursuivre en regrettant l’attaque qu’a été victime les casques bleus togolais au Mali.

Conformément à sa mission, le ministère de la jeunesse s’est inscrit dans une dynamique de dialogue et d’écoute de la jeunesse sur l’efficacité des interventions visant leur épanouissement. Il s’agit d’en mesurer le niveau d’appropriation par les jeunes et surtout de recueillir les points d’insatisfaction et les attentes nouvelles en vue d’une amélioration continue des initiatives.

C’est pourquoi la ministre en appelle à la jeunesse de saisir les opportunités mis en place car dit-elle, la jeunesse est au cœur des politiques publiques et l’avenir des jeunes est très important pour le gouvernement.

Ainsi elle a invité les jeunes à travailler avec ardeur, du sérieux et professionnalisme en saisissant toutes les opportunités qui s’offrent à travers la feuille de route gouvernementale des opportunités dans divers domaines tels que l’agriculture, le numérique, la logistique, l’énergie et autres. Elle relève que plusieurs dispositifs de mécanismes sont mis en place et la décentralisation offre aujourd’hui une opportunité complémentaire de se rapprocher davantage des jeunes et de prendre en compte les besoins de cette jeunesse pour mieux les accompagner vers leur plein épanouissement.

Madame le premier ministre chef du gouvernement Victoire Tomegah-Dogbé, présente à cette rencontre par surprise, a invité les jeunes à se focaliser sur ce qui va marcher, ce qui va permettre aux jeunes de s’insérer mais aussi de gagner de l’argent en créant pour soit de l’emploi. Elle a invité les structures et institutions mis en place par l’Etat à organiser des sessions basées sur le concret en prenant des filières étape par étape, les régions qui leur sont destinées avec leur opportunités de croissance pour expliquer aux jeunes leurs pertinences et leurs valeurs. Elle a aussi fait appel aux jeunes de se regrouper en coopérative pour permettre aux structures de pouvoir régler certaines contraintes dont l’accès aux crédits, l’accès aux financements adaptés aux besoins de l’agriculture. Car pour elle quand on est ensemble solidaire, on est beaucoup plus fort et beaucoup plus productif et aussi plus performants.

Pour ANALA Arime Telata, directeur de la jeunesse et de l’emploi des jeunes « Aujourd’hui, il y a suffisamment de structure et de mécanismes pour accompagner les jeunes mais le constat c’est qu’il y a nécessité que les informations puissent être apportées sur chacun des mécanismes. Il n’est plus question que les structures soient mise en place, que les programmes soient mis en place et que les jeunes n’aient pas accès à l’information. Alors que ces programmes, ces initiatives sont destinées à ces jeunes et donc notre mission que nous recevons à partir de cette rencontre c’est de faire davantage pour que les jeunes puissent accéder à l’information pour bénéficier de ces mécanismes qui leur sont dédiées ».

Il s’agit des institutions comme le Mifa, le Faiej, le Paiej-SP, l’Anadeb, l’ANPE, l’ANVT et autres. Ils ont eu l’occasion d’expliquer à ces jeunes présents, leur fonctionnement et comment les jeunes peuvent en profiter.

Au rang de ces institutions présentes à cette rencontre, le Mifa, le Faiej, le Paiej-SP, l’Anadeb, l’ANPE, l’ANVT et autres. Ils ont eu l’occasion d’expliquer à ces jeunes présents, leur fonctionnement et comment les jeunes peuvent en profiter.

Le Ministère du Développement à la Base, de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes informe que d’autres localités à l’intérieur du pays accueilleront des rencontres similaires afin de permettre à tous ces jeunes du Togo de véritablement connaitre et profiter les outils mis en places par le gouvernement.

commentaires
Loading...