La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Pierrot Kossi ATTIOGBE « Je me fais le porte-parole de plusieurs Togolais à la fois »

625

Dans une interview accordée au journal bimensuel Imagine demain dans sa parution N° 006 du 13 décembre  2019, à l’occasion de la célébration de ses 10 ans de l’émission politique dénommée 12-13 et aujourd’hui D12, Pierrot Kossi ATTIOGBE, directeur général de pyramide Fm revient sur la genèse de l’émission et les innovations apportées au cours des années.  

Voici l’intégralité de l’interview

Imagine Demain : Pourquoi avez-vous initié cette émission et quelle est son originalité ? 

Pierrot ATTIOGBE : Mes émissions politiques ont commencé en Décembre 2009 à Nana FM. Le Togo se préparait alors à organiser la présidentielle de 2010. Malheureusement, les programmes de la radio ne disposaient d’aucun rendez-vous politique et il fallait l’inventer. Il fallait aussi trouver la personne devant l’animer. Moi, j’étais rédacteur en chef mais surtout journaliste sportif. Après moult réflexions, je me suis décidé à relever ce qui était un défi. Finalement, tout s’est enchainé.   

Comment cette émission a-t-elle évolué au fil des années ? Quelles sont les innovations que vous y avez apportées ?

Depuis 2009, mes interventions à la radio ont connu des évolutions. L’émission était à Nana FM et durait une heure. Elle s’appelait 12-13 et en juillet 2016 au lancement de Pyramide FM que j’ai rejoint au poste de directeur, j’ai gardé le même rendez-vous en changeant de dénomination et en ajoutant 30 minutes au temps jadis consacré à l’émission. Les auditeurs ont plus de temps pour poser des questions. Les invités aussi ont plus de temps pour expliquer leurs pensées. Pour moi, la marque majeur à mes émissions est l’introduction que je me force à écrire et à rendre spécifique. Elle me prend du temps mais c’est toujours avec plaisir que je le fais. 

Le dimanche  midi est une heure de grande écoute.  Avez-vous une idée de l’audience de l’émission ?

Moi je suis en studio les dimanches midis. Mais, il m’est souvent rapporté que l’émission est écoutée par beaucoup de personnes. Je voudrais profiter de l’occasion pour les remercier.

On a l’impression que les hommes politiques s’empressent pour répondre à votre invitation. Pensez-vous qu’ils sont séduits par votre émission ?

C’est vrai que beaucoup d’hommes politiques sont déjà passés au 12-13 puis au D12. Sont-ils séduits par la qualité de l’émission ? Probablement puisque j’essaie d’y mettre le plus de sérieux possible. Il est certain que les acteurs publics souhaitent atteindre le plus de monde possible mais je sais qu’ils ne veulent pas forcément dans toutes les conditions. 

Avez-vous essayé une fois d’inviter le Président de la République ? Un Premier Ministre ?                                                                                       

J’ai exprimé à plusieurs reprises ce désir. Je l’ai fait en direct devant des ministres du gouvernement puisque vous savez que le Président de la République reste une personnalité de haut rang et l’avoir comme invité ou l’interviewé est un acte qui peut être ajouté au CV du journaliste. Mais pour ce qui concerne le 1er ministre, je ne l’ai jamais demandé. C’est une occasion de le faire mais j’ai pu avoir comme invités par le passé d’anciens 1er ministre comme Arthème Ahomey Zunu, Yaovi Agboyibo, Messan Agbéyomé Kodjo ou encore Me Kokou Koffigoh. 

Vous donnez un style calme et détendu à l’émission mais vous êtes connu pour vos questions  simples mais percutantes. Cela n’agace-t-il pas certains invités ?

Chaque émission a sa propre dynamique. Tout dépend sans doute de plusieurs facteurs liés au journaliste, à l’invité ou à l’environnement. Pour moi, le jeu n’est pas de d’agacer mon invité. Mais, certaines questions s’avèrent nécessaires et deviennent des impératifs à certains moments clés de l’émission. C’est vrai que certains invités ont été déjà gênés par certaines de mes questions mais souvent je me fais le porte-parole de plusieurs Togolais à la fois. 

Votre mot de la fin…

Je voudrais rendre grâce à Dieu pour ces rendez-vous dominicaux qui durent depuis 10 ans. Ce n’est pas facile, je l’avoue. Je tiens à remercier à Dimas Dzikodo puis Blaise Sallah tous deux de Forum de la Semaine à une certaine époque puisque le projet a concerné aussi Forum de la Semaine à ces débuts. Que tous les acteurs publics qui acceptent participer aux émissions trouvent ici mes mots de remerciements. Je n’oublie pas les techniciens ainsi que mes patrons à nana fm et à Pyramide fm.

Source : Imagine demain du 13 décembre 2019

commentaires
Loading...