La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Vers la disparition de la TVT des bouquets Canal+ ? 

972

Il semblerait que la relation entre la Télévision nationale Togolaise (TVT) et le média français Canal+, se soit dégradée. Liés par un accord qui peinerait à être respecté par l’un des protagonistes, les médias seraient sur le point de se claquer la porte au nez et ce ne serait que dans quelques jours.

On apprend la guéguerre entre TVT et Canal+ dans une note qui informe l’opinion publique d’une probable indisponibilité de la chaîne nationale sur le bouquet Canal+, ce 15 novembre 2021. “Les abonnés de Canal+ pourraient trouver un écran noir sur le 260, la position de la TVT sur le bouquet”.

Comme le rapporte cette note, l’impossibilité de capter la TVT sur le bouquet du média français dans les prochains jours, serait due à une dispute qui pousse le contrat qui lie ces deux médias à la rupture. Les choses se seraient dégradées entre la chaîne nationale togolaise et la société française de distribution des chaînes de télévision depuis qu’ils ont signé un partenariat le 14 novembre 2013.

Cet accord permet à Canal+ de commercialiser la chaîne nationale à travers ses bouquets. Ce qud la société française fait depuis 8 ans sans respecter d’autres aspects importants du contrat. “Pendant 8 ans, Canal+ a ainsi vendu les images de la TVT sur le continent africain et au-delà au même titre que d’autres chaînes africaines, sans aucune redevance à la TVT malgré la clause de rémunération prévue dans le contrat”, informe la note.

Toute pression de l’administration de la TVT sur leur partenaire français n’a aucune suite escomptée. Contrairement aux redevances, la chaîne nationale togolaise aurait eu droit à une exigence de Canal+ qui souhaiterait bénéficier gratuitement d’espaces publicitaires au profit de leur société. Face à tout cet amalgame, la nouvelle administration de la chaîne togolaise aurait décidé de rediscuter les termes du contrat qui la lie à la société française.

“Le contrat prévoyant une durée de un an avec tacite reconduction et un préavis de 3 mois en cas de volonté de résiliation dudit contrat avant son expiration, l’actuelle direction de la TVT, fortement soutenue par le ministre de la communication et des médias, Akodah AYEWOUADAN, aurait pris la décision de rediscuter les termes du contrat avec son partenaire français. C’est ainsi qu’un projet de nouveau contrat assorti d’un préavis de résiliation de celui en cours aurait été adressé à Canal+”, poursuite la note.

La société française n’a pas bien accueilli le nouveau contrat proposé par la chaîne nationale du Togo. La clause de rémunération serait le principal point qui l’a dérangerait. En effet, verser à la TVT sa rémunération ne ferait paas partie des plans de Canal+. Pourtant, selon les informations divulguées dans cet article, la société de distribution des chaînes de télévision “engrangerait près de 100 milliards de FCFA par an, rien qu’à travers la vente de ses bouquets au Togo”.

“Les négociations seraient en train de buter également sur plusieurs autres points, notamment le droit applicable en cas de litige. Canal+ exige que ce soit le droit français. Refus de la TVT qui estime que Canal+ faisant des affaires au Togo, c’est logiquement le droit togolais qui devrait s’appliquer. Les discussions achopperaient également des aspects plus techniques tels que le système de diffusion du signal de la TVT par Canal+ qui ne permet pas d’avoir des images nettes”.

 

Pour rappel, ce n’est pas la première embrouille dans laquelle est impliquée Canal+ dans la sphère médiatique togolaise. Bien avant la TVT, la société a été confrontée en justice par New World TV qui lui reprochait la diffusion illégale de ses images.

commentaires
Loading...