La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Burkina : le lieutenant-colonel Paul Henri Sandaogo Damiba investi président

89

Le chef de la junte burkinabé, le lieutenant-colonel Paul Henri Sandaogo Damiba, a prêté serment en tant que président mercredi 16 février 2022. Il est investi président moins d’un mois après que des soldats mutinés aient pris le contrôle du pays d’Afrique de l’Ouest lors d’un coup d’État.

La cérémonie d’investiture à la Cour constitutionnelle a été diffusée à l’échelle nationale. S’adressant à la nation sur la télévision d’État après avoir prêté serment, M. Damiba a rendu hommage aux forces de sécurité et à la population du pays qui, selon lui, ont dû faire face aux menaces de l’extrémisme pendant plus de six ans.

“Je jure devant le peuple burkinabè et sur mon honneur, de préserver et de respecter, de faire respecter et de défendre la constitution, les actes fondamentaux et la loi, de tout faire pour garantir la justice à tous les habitants du Burkina Faso”, a-t-il déclaré. Et d’ajouter : “Notre pays a toujours été fort pendant les tempêtes. C’est pourquoi ces moments difficiles doivent être pour nous une opportunité pour accéder à des horizons meilleurs.”

Le lieutenant-colonel Paul Henri Sandaogo Damiba a pris le pouvoir en promettant de protéger le pays déchiré par la guerre contre la violence jihadiste croissante liée à Al-Qaïda et au groupe État islamique.

Depuis qu’il a pris le pouvoir, M. Damiba a rencontré les forces de sécurité, la société civile, des diplomates et des politiciens, mais il n’a pas fixé de calendrier pour la transition vers des élections, ce qui, selon la communauté internationale, doit se faire le plus rapidement possible.

“Compte tenu de la détérioration de la situation sécuritaire au Burkina Faso, le nouveau gouvernement dirigé par les militaires fera probablement valoir que la situation sécuritaire ne permettra pas la tenue d’un processus électoral complet, retardant ainsi le retour à un régime civil”, a ajouté Paul Henri Sandaogo Damiba.

Lorsque des régimes militaires prennent le pouvoir, le retour à un régime civil et démocratique peut être long et incertain, selon les experts en conflits.

commentaires
Loading...