La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

La décision d’Accra pour le Mali

79

Le Président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé a pris part ce mardi à Accra, à la réunion consultative entre huit Chefs d’Etat et de gouvernement de la Cedeao, et les membres du Comité national pour le salut du peuple (CNSP) malien.

Dans son allocution d’ouverture, le Président de la République du Ghana, S.E.M. Nana AKUFO-ADDO, par ailleurs, Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO, a indiqué que l’objectif de cette rencontre était de trouver une solution définitive à la crise malienne par la mise en place des Institutions de la Transition, conformément aux recommandations du dernier Sommet extraordinaire de la CEDEAO sur le Mali, tenu, par visioconférence, le 28 août 2020.

Il a par ailleurs invité ses homologues et la junte malienne à tout mettre en œuvre pour une issue heureuse de la Réunion, qui permettra la mise en place rapide d’un Gouvernement de Transition, devant faire face aux différentes priorités du Mali, notamment la lutte contre le terrorisme.

Au terme de la cérémonie d’ouverture, les Chefs d’Etat et de Gouvernement se sont retirés pour une Session à huis clos.

La Réunion a ensuite été sanctionnée par un Communiqué final dans lequel il a été, notamment, réaffirmé la décision de nomination d’un Président de Transition civil et d’un Premier Ministre civil, en vue de conduire la Transition politique, qui ne devrait pas excéder 18 mois.

Les Chefs d’Etat et de Gouvernement ont, également, décidé de la levée des sanctions dès la nomination des Responsables de la Transition et de l’envoi, à Bamako, d’une délégation conduite par l’ancien Président nigérian, Goodluck JONATHAN, Médiateur de la CEDEAO, pour faire le point de la mise en œuvre de leurs décisions.

La délégation togolaise est composée notamment du ministre des affaires étrangères, Robert Dussey et de celui de la sécurité, Yark Damehame.

Vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...