La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

La prison n’empêche pas le rêve de Foly Satchivi

240

Foly Satchivi, le premier porte-parole du mouvement « en aucun cas » même en prison pense exercer son droit civique, qui est celui de participer aux élections locales que le Togo va organiser en juin prochain.  

Pour ce faire, cet activiste et acteur de défense des droits de l’homme vient de saisir le ministre de la justice pour qu’une dérogation lui soit accordée pour se faire établir une carte d’électeur vu qu’il n’a pas été privé de ses droits civiques et politiques.

A en croire Foly Satchivi, « je n’ai jamais été déchu de mes droits civiques et politiques, je viens, par la présente vous faire part de mon intention de participer à ces opérations et vous prier de prendre toutes les dispositions nécessaires afin que je puisse exercer convenablement mon droit constitutionnel de vote ».

Foly Satchivi fait partie de la génération qui depuis sa naissance n’a pas cette chance de voir les élections locales jusqu’au aujourd’hui. Puisque les élections locales ont été organisées depuis 1987, il à peu près 30 ans.

Pour rappel, le ministre de la Justice n’a que 72 h pour accéder à cette requête de Foly Satchivi, alors que la révision de la liste électorale débute  demain pour une durée de 72h.

- Advertisement -

- Advertisement -

commentaires
Loading...