La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Politique : La DMK boycotte de nouveau la concertation nationale

Ce vendredi 21 janvier 2022 marque l’ouverture d’un cadre permanent de concertation entre les acteurs politiques au Togo. Pour ce faire, des courriers ont été adressés aux formations politiques afin de les convier à l’assise. La Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) dit non à l’invitation.

Ce n’est qu’une suite de des discussions menées au niveau de la Concertation nationale entre acteurs politiques (CNAP), tenues du 19 janvier au 13 juillet 2021. Encore une fois, Payadowa Boukpessi, le ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et du développement du territoire a adressé des courriers aux partis politiques dont la DMK qui a dû décliner l’invitation dans une lettre conjointe adressée au ministre Payadowa Boukpessi le 20 janvier 2022.

A cette assise nationale, des partis membres de la DMK ont été conviés à sans que l’entité elle-même n’y soit invitée. Il s’agit d’une première raison pour laquelle elle a refusé de participer au dialogue.
ADVERTISEMENT. SCROLL TO CONTINUE READING.
« En plus, cette entité rappelle que ses partis membres n’ont pas pris part aux discussions de la CNAP, car le gouvernement n’a pas voulu accéder à ses propositions d’ordre du jour du dialogue.
A l’époque, le regroupement exigeait le règlement du « contentieux né des élections du 22 février 2020, le retour des exilés politiques au rang desquels Mgr Philippe Fanoko Kpodzro, Agbéyomé Messan Kodjo et bien d’autres », a rappelé la DMK qui a aussi insisté sur « la libération des détenus politiques; les questions sociales relatives à la vie des citoyens togolais; les grands dossiers économiques ».

Face au retrait du CAR et de l’ANC de la CNAT, la dénonciation de la mise en œuvre des conclusions par certaines parties prenantes et le blocage actuel de la situation socio-politique du Togo, la DMK souligne « qu’une autre initiative de dialogue sincère doit être prise afin de trouver des solutions à la grave crise politique que traverse le Togo ».
ADVERTISEMENT. SCROLL TO CONTINUE READING.
D’après Brigitte Adjamagbo, son entité reste « disponible à toute initiative qui prendrait en compte les préoccupations réelles et actuelles des Togolais ».

commentaires
Loading...