La meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

Qui a brûlé le matériel électoral à Awka?

780

Le 16 février prochain, les nigérians seront appelés aux urnes pour désigner leur nouveau président de la République. Il faut dire que cette élection présidentielle revêt d’un enjeu important pour le géant de l’Afrique de l’Ouest confronté à la menace Boko Haram et à une certaine morosité économique. Depuis le début de la campagne présidentielle la tension est perceptible entre les deux principaux favoris au fauteuil présidentiel.

Le Parti au pouvoir, l’ACP, du président sortant Muhammadu Buhari et le principal parti d’opposition le PDP, dirigé par l’ancien vice président Atiku Abubakar se livrent une rude bataille. Dans les différents meetings, on assiste à des escalades verbales au sein des deux camps. C’est dans ce climat de tension qu’un incendie a ravagé ce mardi, le matériel électoral destiné à la ville d’Awka, capitale de l’État d’Anambra au sud-est du Nigeria.

Le 16 février prochain, les nigérians seront appelés aux urnes pour désigner leur nouveau président de la République. Il faut dire que cette élection présidentielle revêt d’un enjeu important pour le géant de l’Afrique de l’Ouest confronté à la menace Boko Haram et à une certaine morosité économique. Depuis le début de la campagne présidentielle la tension est perceptible entre les deux principaux favoris au fauteuil présidentiel.

Le Parti au pouvoir, l’ACP, du président sortant Muhammadu Buhari et le principal parti d’opposition le PDP, dirigé par l’ancien vice président Atiku Abubakar se livrent une rude bataille. Dans les différents meetings, on assiste à des escalades verbales au sein des deux camps. C’est dans ce climat de tension qu’un incendie a ravagé ce mardi, le matériel électoral destiné à la ville d’Awka, capitale de l’État d’Anambra au sud-est du Nigeria. L’incendie a tout ravagé

D’après les premières constatations de la commission électorale (INEC), des bulletins de vote, des listes électorales, des ordinateurs, des clés USB et encres, à l’intérieur d’un conteneur de 40 pieds, ont été réduits en cendres. La cause de l’incendie n’est pas encore connue, mais la police a indiqué qu’une enquête sera bientôt ouverte. A quatre jours de la présidentiel, la commission électoral se retrouve dans une situation complexe car les votes pourraient être perturbés dans la capitale de l’Anambra.

Source: Nouvelle Tribune

commentaires
Loading...